Tourne-disque Eden 1960 (présentation & rénovation de l’ampli)


Mon premier tourne disque, déjà Vintage en 1964, cadeau d’une tante à Noël lorsqu ‘elle s’est acheté une chaine Stéréo Dual..

Je viens de retrouver le même modèle sur « Le bon coin ».

Eden

Il est dans un état de conservation exceptionnel , les charnières ne présentent aucune trace de rouille.

Eden

Premier test d’écoute ?? Il est bien fatigué !

La courroie patine. Il manque de puissance et le son est très mauvais. Normal pour un appareil de cet âge, le son du mien à l’époque était beaucoup mieux, pour ce genre d’appareil. L’ampli est à refaire entièrement ( condensateurs et tubes)

Eden

Eden  couvercle

Le couvercle sert de range fils et comporte une découpe pour le bras lorsqu’il est fermé.

Ce couvercle n’est pas fixé, il est seulement coincé.

Le haut-parleur Audax.

Eden Haut Parleur Audax

Mon Eden avait une bien meilleure sonorité que les premiers tourne disques à transistors, grâce à un haut parleur plus grand, pas de plastique qui grésille, plus puissant ( 4 W ) contre 2 W avec les transistors de l’époque utilisés à la limite avec un taux de distorsion abominable.

Eden

Remplacement de l’aiguille :

Photo transmise par un collègue Vintageux qui en a restauré un.

Porte cellule Eden

Cellule Eden

Eden aiguille déposée

J ‘espère pouvoir trouver une aiguille neuve sur le net. Il existe plusieurs modèles d’ Eden, dont un stéréo, le S24, mais je ne connais pas le modèle exact du mien.

Un point faible de l’ Eden : les charnières : le couvercle ne s’ouvre pas à 180 °; il n’ y a rien pour maintenir le capot vertical ainsi il force sur les charnières, et il était très difficile de sortir le couvercle de ses charnières. En plus ce couvercle qui sert d’enceinte, ne tenait pas verticalement. Je l’avais suspendu au mur de ma chambre au dessus du tourne disque.

Eden charnières

Plateau enlevé :

Eden galet d'entrainement

On voit la courroie du moteur qui entraine un axe à étage, pour les quatre vitesses : 18 , 33, 45 et 78 tr/mn.

Pour refaire la courroie, introuvable sur le net : il faut la refaire avec un joint torique . Si on ne trouve pas la bonne dimension :

http://bateaux.trucs.free.fr/courroie.html

Le galet se déplace sur l’axe à étages et combiné au changement de rayon d’entrainement, permet d’obtenir les vitesses désirées.

Démontage :

Eden vue du chassis

Eden Moteur suspendu

Le moteur est suspendu sur une platine intermédiaire grâce à trois silentblocs de caoutchouc très souples.

Cette platine intermédiaire est elle même montée avec des silentblocs sur la plaque « mecanique » supérieure, fixée à son tour en quatre points sur le châssis, par des silent blocs que j’ai trouvés un peu durs.

A droite du moteur un mécanisme d’arrêt automatique. Avec un bouton on a la possibilité de choisir arrêt automatique ou non.

Une vue agrandie de ce mécanisme

Eden Arret automatique

Le mécanisme d’entraînement :

Eden mécanisme d'entrainement

Partie amplificateur

Eden Amplificateur

J ‘avais oublié qu ‘il était monté sur un circuit imprimé, je m’attendais à un câblage en l’air, façon poste radio.

Étonnant pour l’époque de trouver un circuit imprimé. Ils ne devaient pas trop avoir confiance , puisqu ‘ils ont bien surchargé les pistes.

Eden amplificateur circuit imprimé

Eden Ampli les tubes

A gauche en entrée une 6AV6, double diode triode, miniature dont seule la triode est utilisée, les deux anodes des dodes étant reliées à la cathode commune à la triode. Ces diodes servent au contrôle automatique de gain dans les postes radio, dont le niveau de réception peut varier, mais n’ont aucune utilité ici.

Au milieu une EL84 et à droite une EZ80;

Curieux ce carton entre les lampes et la grille d’aération au dessus : sur le mien je voyais les lampes à travers la grille.

Il sert vaguement de maintien mécanique des tubes horizontaux, mais il gène beaucoup le refroidissement. A moins qu ‘il protège la grille d’aération, sur mon Eden elle était un peu déformée par la chaleur, mais il marchait des journées entières.

Pour maintenir les tubes en place il serait préférable d’utiliser les systèmes à ressort avec les culots ad’hoc..

Ci dessous les condensateurs bien alignés sur le circuit imprimé, ont complètement coulé.

Eden condensateurs

Avant de me lancer dans le relevé de schéma, je fais un premier repérage.

Le transfo d’alimentation n’a qu ‘un seul enroulement 6,3V, ainsi la valve redresseuse n’a pas son enroulement de chauffage dédié pour sa cathode portée à près de 300V .

L’alimentation secteur se promène partout, elle passe dans la même gaine que le câble de la cellule, longe tout l’ampli jusqu ‘au potentiomètre de volume avec l’inter arrêt marche.

La contre réaction prise au secondaire du transfo de sortie, n’est pas blindée et traverse tout l’ampli.

Si l ‘Eden a un circuit imprimé, celui ci ne raccourcit pas les liaisons, au contraire il y a de longues traversées.

Un coté du 6,3V est à la masse , et chaque lampe a son filament pris sur le rail de masse, qui est donc parcouru par le courant de chauffage et le signal , où comment injecter du 50 Hz en série avec le signal..

Non je ne peux pas mettre des composants neufs en laissant de telles « énormités »

Je commence à faire le relevé de schéma en positionnant les composants sur une photo du circuit imprimé, quand l’extinction automatique de mon PC avec la fin du scan de l’antivirus éteint le PC, deux heures de travail perdu.

Je ne peux voir les valeurs des condensateurs, ni les mesurer ils sont foutus.

Autant repartir avec un schéma d’ampli EL84 et triode éprouvé, puisque ce circuit imprimé est à refaire entièrement pour réduire ces longueurs inutiles et supprimer ces problèmes de masse.

On m’a recommandé le site de Bonavolta pour trouver des schémas d’amplis.

Effectivement il y a le choix :


http://www.bonavolta.ch/hobby/fr/audio/audioel.htm#Amps

J’opte pour ce schéma


http://www.bonavolta.ch/hobby/fr/audio/el84_1.htm

La disposition des éléments sur l’ Eden m’étonne.

Une disposition plus logique serait, de gauche à droite : le transfo d’alimentation , la lampe redresseuse ( sous la grille de gauche ) et l’ EL 84 et la triode sous la grille de droite, en face des potentiomètres et un peu plus espacées au lieu de concentrer la chaleur de trois lampes au même endroit.

Mais le transfo d’alimentation dépasse pas mal de la grille et il occupe toute la hauteur , complètement à gauche il buterait dans le bossage de fixation de la partie rectangulaire tourne-disque encastrée dans la platine supérieure.

Une encoche a été faite, dans la nervure pour le fer du transfo, aussi il va rester là, mais je vais redisposer les éléments autrement.

Pour ce genre d’acrobatie, j’utilise un logiciel de CAO assez simple HeeksCAD :

Il faut tout d’abord modéliser les contours qui définissent l’encombrement et les diverses contraintes de positionnement, en prenant les mesures exactes..

Eden_Modelisation_1;

Le travail était presque terminé ( quelques détails à revoir au niveau du chassis de l’ampli )

Le logiciel permet d’éclater les vues.

Eden_Modelisation_2

de rendre des pièces invisibles

Eden_Modelisation_3

de rendre des pièces transparentes

Eden_Modelisation_4

Sur la vue suivante on voit bien le transfo calé dans l’encoche d’origine, ce qui évitera de modifier la platine supérieure.

Le circuit imprimé est séparé en deux parties : l’alimentation continue avec sa valve redresseuse et des condensateurs électrochimiques dont les dimensions sont déterminantes et l’ampli avec l’ EL84 et un double triode ( nouveau schéma )

Eden_Modelisation_5

Il reste à repositionner la découpe dans le chassis pour le passage de la valve redresseuse

Ci dessous on voit que le transfo de sortie de l’ampli ( orange ) a été repositioné, il est plus proche de l’ampli.

le modèle d’origine est plus petit, peut être un peu léger, voire saturé, aussi j’ai prévu la place pour un modèle plus costaud et de meilleure qualité : un Hammond 125 BSE.

http://www.hammondmfg.com/125SE.htm

Il faudra prolonger le chassis pour fixer le transfo de sortie

Eden_Modelisation_6

Ci dessous en jaune une résistance de filtrage.

Sur le schéma ils préconisent une 10 W. J ‘ai choisi une RB25 de 25 w, qui chauffera moins, un modèle avec refroidisseur isolé à 1500 V, et elle sera fixé sur le chassis qui diffusera la chaleur. Une résistance de 10 W risque de trop chauffer le circuit imprimé.

En plus elle sera placée sous la grille; les connections portées à une haute tension continue seront isolées

Eden_Modelisation_7

Eden_Modelisation_8

Eden_Modelisation_9

D ‘autres vues en 3D

Eden_Modelisation_A

Les deux circuits imprimés en vert avec l’implantation imposée des gros composants, qu ‘il faudra respecter pour leur réalisation.

Eden_Modelisation_B

Il reste à dessiner leur fixation au châssis par entretoises, qui définira le perçage du nouveau chassis.

Eden_Modelisation_C

Encore un peu de travail pour terminer le châssis.

Lorsqu ‘il sera terminé, n ‘ayant pas d’atelier, ni d’équipement pour la tôlerie j’enverrais le fichier STEP ou STL de cette pièce métallique à une entreprise spécialisée dans le découpage au jet d’eau sous pression : Un travail propre, précis et sans bavures.

Puis je passerais à la réalisation des circuits imprimés, avec un logiciel ad hoc.

J ‘aime bien cette alliance du Vintage et des techniques modernes de conception avec la CAO, un outil très souple , qui permet d’essayer plusieurs implantations avant de disposer de tout le matériel.

N’ayant pas trouvé de modèles CAO pour les composants, on les fait à partir des cotes trouvées sur les PDF. Ils peuvent resservir pour d’autres réalisations.

Pour le chauffage des lampes de l’ampli qui doit etre séparé de celui de la valve redresseuse, j’installerais das le fond de la valise un transfo torique, moins encombrant et une alimentation en continu qui supprimera la « ronflette  » des amplis à lampes ordinaires.

Je compte supprimer la commutation 110 V 220V inutile aujourd’hui et supprimer le commutateur arrêt marche qui amène le 220V près du potard de volume.

Pour cela, j’encastrerais une petite platine sur le coté de la valise, pour mettre un inter arrêt marche et un fusible.

Regardez la place perdue sur le châssis pour un fusible en carton,avec une embase bakélite, inaccessible:

Eden fusible

Eden Amplificateur

Eden fusible

Retour au schéma :

EL84_SE_1_Bonavolta

Une chose m »avait étonnée dès le début : la valeur des condos de filtrage anormalement élevée pour un ampli à lampes….

Plus la valeur des condos est élevée plus les pointes de courant dans la diode redresseuse sont élevées et plus elles sont courtes. Ce qui peut détruire la diode et saturer le transfo.

L ‘Eden était équipé d’une EZ80 :

Limites_EZ80

Le schéma est réalisé avec une EZ81, plus puissante :

Limites_EZ81

500 mA de courant de crête , au lieu de 270 mA, mais est ce suffisant avec des capas énormes ?

Le datasheet nous en dit un peu plus :

Maximum capa de filtrage 50 µF.

Mieux il faut ajuster la résistance de la source :

Limites_EZ81_bis

On notera qu ‘il y a des écarts de 100 V entre à vide et à I max.

Les prescriptions de la EZ81 vont même un peu au delà :

Effet de la résistance de la source et des valeurs de capa de 8µF à 50 µF, en fonction du courant débité.

Limites_EZ81_ter

Effet de la valeur de la self

Limites_EZ81_self


http://pdf1.alldatasheet.com/datasheet-pdf/view/229251/PHILIPS/EZ81.html

Donc pour filtrer correctement l’alim sans saturer le transfo, ni la EZ81, on échappera pas au filtre en « pi » dont l’ Eden était dépourvu, faute de place..

Conclusion : il ne faut pas prendre les schémas de Bonavolta pour argent comptant.

Calculateur de filtre en PI

Calculateur_filtre_Pi

Ce fitre avec deux capas de 32 µF , pour un courant de 150 mA, donne une ondulation résiduelle de 0,3V avec une self de 5H;

On aurait pu mettre un pont redresseur au silicium, mais je n’aime pas ce système, car le pont n’ayant pas de filament de chauffage débite instantanément, alors que les tubes de l’ampli ne sont pas chauds, leur conso est nulle et la tension au démarrage est au maxi soit plus de 100 V. Cela oblige à mettre un système de temporisation pour appliquer la HT lorsque les tubes sont bien chauds. De résistance moindre le pont silicium crée des pointes de courant plus importantes, qui saturent le transformateur d’alimentation qui n ‘a pas été conçu pour ça.

Hammond propose un grand choix de selfs de filtrage, avec différentes valeurs de L , mais aussi de courant maxi. Et donc de tailles différentes.

Il faut donc connaître le courant consommé par l’ EL84 et l’ ECC82 et choisir une self capable de supporter ce courant.

Mais on a une contrainte de dimensions, qui nous obligera à mettre une self de moindre inductance et d’accepter une ondulation supérieure.

Toutefois elle sera bien inférieure à celle du montage d’origine dépourvu de self de filtrage.

Avec 2 condos de 50 µF, et une self de 2 H pour 100 mA, on a une ondulation de 0,5 v.

http://www.hammondmfg.com/153.htm

Je n’ai pas mesuré la tension à vide de mon transfo d’alim aussi pour l’instant il est difficile de se livrer à des calculs plus précis.

Si on a moins de 300V crète, on peut mettre un modèle de taille C2H, sinon il faut passer aux modèles au dessus

Self-Filtrage-5H_155H_C4H

En vente chez Mouser : 14,51 €

http://fr.mouser.com/ProductDetail/Hammond-Manufacturing/156M/?qs=sGAEpiMZZMv126LJFLh8ywTtdu4vvUK%2fd2lQCGE%2fsMc%3d

Ou ce modèle 100 mA 8 H Prix 22,92 € en taille C9H

http://fr.mouser.com/ProductDetail/Hammond/157M/?qs=o%2fsL%252bddUClV%2f4Bv6keQX5g%3d%3d

Ce n’est pas la peine de faire plein de calculs pour se retrouver avec une self qui ne rentre pas sur le châssis de l’ampli du tourne disque.

Avec le logiciel de CAO, je vais faire l’essai d’implantation d’une self de filtrage de taille C9H. Ce qui risque de bouleverser un peu le design précédent : ce sera la version 3.

Il faut également revoir la taille des condos de filtrage puisque ce ne sont plus des 100 µF, mais des 50 µF.

Au départ j’avais prévu des yageao ,pas ches et miniatures, mais je crains que ce soit de la daube, si jamais il fallait les remplacer , ce serait par des modèles plus encombrants.

Finalement j’ai choisi des Mundorf MLytic HV pour leur qualité de fabrication , car je ne pense pas que sur un montage comme celui ci le Low ESR soit nécessaire ..

un gros ( radial ) 50 +50 µF 500 V 35 x 50 mm,qi sera fixé sur le chassis

et un 2 x 15 µF 450 axial 25 x 38, qui sera soudé coté cuivre du circuit imprimé pour ne pas subir la chaleur des tubes.

Puisque ce sont des doubles, un seul condo pour le filtre en Pi et chaque triode aura sa capa de 50 µF.

http://www.mundorf.com/english/Capacitors-Amplifier_eng.pdf

http://www.banzaimusic.com/image.php?id=9575&type=D

avec la fixation pour le 35 mm : http://www.banzaimusic.com/F-T-Capacitor-Clamp-35mm.html

Pour la cathode de l’ EL84, un Panasonic NHG 100 µF 50V compact 8 x 11,5 mm

http://www.banzaimusic.com/Panasonic-NHG-100uF-50V.html

J ‘en profiterais pour commander des supports noval en céramique et plaqués or ( au diable l’avarice pour qq centimes d’écart.

http://www.banzaimusic.com/Tube-Socket-PC-Noval-Gold-cont..html

les fixations pour les tubes :

http://www.banzaimusic.com/Tube-Retainer-TR-84.html

Voici la nouvelle implantation avec la self de filtrage en rouge

Implantation V3

Ici le schéma d’une alim Audionote.

http://www.audionotekits.com/PDF/Schematics/Kit2_PowerSupplies.pdf

Pour cet ampli de 12 15 W avec une 6550 et un transfo de sortie de 25 W


http://www.audionotekits.com/PDF/Schematics/Kit2_AudioCircuit.pdf

la self est une 10H et 200 mA, mais l’ampli est 3 x plus puissant.

La capa en sortie du filtre en Pi est beaucoup plus élevée : 16,5 µF en entrée et 110 µF en sortie.

On pourrait mettre une JJ JJ-40uFx20uFx20uFx20uF-500V, pour mettre 20 µF en entrée et 80 en sortie.

http://www.banzaimusic.com/JJ-40uFx20uFx20uFx20uF-500V.html

Calculateur_filtre_Pi_V2

Elle fait 50 mm de diamètre et 40 mm de haut .

Transfo de sortie :

Le transfo de sortie est un Audax Le transformateur de sortie : Audax, type 37-44, 5600 ohms à 400hz. Résistance primaire 590 ohm ( mesuré par qqun sur le Web).

Je le trouve un peu petit, et je pense qu ‘il a un peu chauffé vu la couleur de l’étiquette.

Ce TS Audax était monté sur des ECL 82 donc 2 ou 3 watts maximum. Eden a du faire l’impasse pour l’ EL84, parce que vu leur montage, ils n’avaient pas la place d’en mettre un plus gros..

D ‘autre part je ne suis pas sûre qu ‘il ait un entrefer ( air gap ) comme mentionné sur le schéma

J ‘avais prévu une place assez large pour le remplacer dans un second temps par un Hamond 125 BSE 5W beaucoup plus gros. Donné pour 5 W et 45 mA DC

Designed for general purpose or replacement use (not Hi-Fi), in single ended, tube output circuits.
Frequency response: 100 Hz. – 15 Khz at full rated power (+/- 1db max. – ref. 1 Khz).
For full frequency response (20 Hz. to 20 Khz.) – see our 1627-1642 series.
For push-pull output use, see our 125 series.
Open style with minimum 12″ long primary & secondary leads.
All sizes use butt stacked cores (using 29M6 steel) with an air gap, to reduce D.C. core saturation.
Primary impedance range from 2,500 to 10,000 Ohms.
Secondary impedance range from 4 to 32 Ohms.

Prix 51 € chez Mouser :

http://fr.mouser.com/ProductDetail/125BSE?qs=JhldWgE%2F6bvj61tYUanVTY1UsTDHyah%2F

La version originale :

DPP_00081

Le transfo Hammond :

Transfo de sortie Hammond 125 BSE

Correcteur de tonalité à ajouter au schéma de base

http://www.sonelec-musique.com/electronique_realisations_correcteur_tonalite_006.html

Platine marche arret fusible.

Le but est de mettre un commutateur marche-arrét, éloigné du potar de volume, pour supprimer une source de ronflette, et d’avoir un fusible accessible sans démontage du tourne disque..

Platine réalisée avec une poignée cuvette de porte coulissante :

Certains modèles d’ Eden ont ce type de platine encastré pour les potentiomètres.

Cet article, publié dans Ampli à tubes, DiY, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

99 commentaires pour Tourne-disque Eden 1960 (présentation & rénovation de l’ampli)

  1. caputo dit :

    Bonjour, en Belgique le même appareil était commercialisé sous la marque NOVAK S24, j’en ai restauré un aussi, il a un HP ainsi que 2 petits en dessous ( un bouton stéréo est placé à côte de la base du bras ); et pas de charnières du couvercle, seulement 2 verrous.

  2. fanzini dit :

    bonjour
    pouvez vous me dire en quelle tension est alimenté le moteur 220V ou 110V ??
    j’ai un tourne disque GID donc avec le même moteur mais il chauffe fort au bout de 10mn
    si vous pouviez m’éclairer ….
    merci beaucoup
    Bernard

    • jacqueline73 dit :

      Bonjour.

      Je n’ai pas vérifié la tension du moteur avant de commencer le démontage. Je pensais vérifier avec les couleurs de fils coté primaire transfo, mais j’ai lâché ce projet , pas très urgent et un peu cher pour du mono. Tout est bien refermé, rangé pour plus tard .

      Je ne serais pas étonnée que le moteur soit en 127 V, car c’était l’époque du changement de tension 127 V 220 V sur toute la France.

      http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20070603004528AAward5

      Le tourne disque est sorti en bi-tension, mais s’ils avaient un stock de moteurs en 127 V ( en 220V ça m’étonnerait qu’ils aient anticipé ), ils ont pu les écouler en les raccordant sur l’enroulement primaire 127 V du transfo ( façon auto-transfo ).

      Je ne sais si vous ( ou un tiers ) avez touché au raccordement du moteur ?

      Il faudrait mesurer sous quelle tension il est alimenté.

      Ceci dit il peut chauffer sous tension normale sur un défaut d’isolement du bobinage ( spires en CC ) , je crois qu’il y a deux bobines, voir si elles ont la même couleur ?

      C ‘est relativement simple à rebobiner comme moteur, avec une perceuse à variateur et un compte tour . ( bien compter les tours avant en débobinant la bobine )..

      • giorgio caputo dit :

        bonjour,

        celui que j’avais , un Novak S24 possdais un commutateur 110-220V au dessus du logo Novak droite de la lampe tmoin, je suppose que le moteur tait conu pour ce voltage, je n’en sais pas plus , le montage des tubes et le circuit electronique semble un peu plus moderne que celui de l’Eden avec les commentaires , feuille de carton pour maintenir les lampes, le mien semble diffrer malgr qu’il datait du 11 mars 1960 .

        Caputo Giorgio Tl 0475 85 63 48 E-mail:

        Date: Sun, 25 Aug 2013 23:05:55 +0000 To: caputo_giorgio@hotmail.com

  3. dubray dit :

    bonjour,
    nous découvrons votre travail, incroyable…. nous sommes des novices qui venons de trouver un EDEN S 40 dans le fond du garage, il semble à première vue fonctionner mais l’entrainement se fait mal, comment fait-on pour accéder à la courroie, c’est – à -dire enlever le capot du dessus, comment procéder?
    bien à vous

    • caputo dit :

      bonjour, attention je ne suis pas l’auteur de l’appareil totalement rénové; vous confondez , moi je suis papy qui ai restauré un appareil preque identique en Belgique mais vendu sous la marque Novak S24; le vôtre un S40 est fort similaire mais probablement plus puissant et mieux fini, il possède une plaque indépendante pour le platea u, probablement sur caoutchoucs amortisseurs, le mien n’avait pas ce détail.
      néanmoins pour enlever la plaque principale du dessus et accéder à la courroie, c’est facile, retirez les 4 vis deux devant les boutons et à l’arrière du plateau et la plaque principale sera libérée, c’est pas plus difficile que çà.
      n’oubliez pas de huiler les palliers de l’axe du moteur avec de l’huile en spray., et tout autre pallier-axe tournant
      cordialement.

      • dubray dit :

        bonjour ,
        merci de votre réponse , nous avons procédé au remplacement de la courroie en achetant un join torique , en oubliant de « de huiler les palliers de l’axe du moteur  » ce que nous allons faire de suite . MERCI pour le petit conseil .
        Il nous faut nous changer la petite ampoule de témoin de contact…
        Par contre nous cherchons une pointe de lecture pour le tourne disque nous vous envoyons une photo ce soir . Ou trouvez ce genre de pointe de lecture ? merci

  4. fanzini dit :

    bonjour
    j’ai également un tourne disque GID mais le moteur chauffe au bout de 10mn de marche

    est ce normal ??
    merci
    Bernard

  5. fanzini dit :

    j’ai donc pensé au 220v , je l’ai donc alimenté en 120v via un transfo mais c’est pareil il est très chaud au bout de 15mn
    j’ai remplacé ce moteur par un autre récupéré sur un second GID et pareil même résultat en 120v
    pensez vous que si j’insiste il risque de cramer ???
    je ne suis pas de la partie et j’aimerai que vous me disiez si cela arrive qu’un petit moteur comme cela chauffe
    pour répondre aussi oui il a 2 enroulementset le rotor au milieu (je l’ai démonté)et huilé mais pareil…quant a rembobiner je ne me sent pas capable….
    merci a vous
    Amicalement
    Bernard

    • caputo dit :

      bonsoir, qu’entendez vous par très chaud ? pouvez vous garder la main dessus ou pas, si oui, alors c’est normal , si pas alors, il surchauffe, car maintenant le réseau donne 230 V même 235 V . laissez le ainsi et si il crame, alors à ce moment là vous le remplacerez, mais je sais pas ou vous en trouverez un.
      Crdt

      • jacqueline73 dit :

        La limite d’échauffement d’un moteur ( en général ), c’est la température du bobinage, selon la classe du vernis isolant. Si cet isolant se dégrade parce que la température est trop élevée, le bobinage se met en court- circuit.

        La classe minimum c’est au moins 100 °C, donc il y a de la marge entre le trouver chaud en posant la main et le voir cramer.. Il faudrait glisser une sonde de température de multimètre et voir vers combien ça se stabilise, au bout de combien de temps ? .

        Un bobinage qui a chauffé anormalement, ça se voit à la couleur ( plus bronzé ).

        Il est possible que ces moteurs monophasés n’aient pas un très bon rendement, et qu’ils chauffent beaucoup. De toutes façons un Eden ça chauffe , mais quelle est la part des lampes et celle du moteur ?

        Dans le même volume et poids, en modélisme aujourd’hui il existe des moteurs synchrones triphasés de plusieurs kilowatts ( bien refroidis par l’hélice et la vitesse ), mais la limite n’est plus la température de l’isolant du bobinage , mais celles des aimants permanents néodymes qui se démagnétisent au dessus d’une certaine température ( là aussi il y a des classes et ça monte moins haut que pour les isolants ).

        Un moteur chauffera moins s’il a un bon rendement, mais les seules vraies limites physiques, hormis les limites mécaniques : couple et vitesse ( force centrifuge ) maxis, c’est la température maxi du bobinage et celles des aimants pour les moteurs synchrones à aimants permanents. Du plus petit au plus gros , ils sont calculés pour rester en dessous aux valeurs nominales annoncées, garanties.

        Si jamais le moteur cramait : rien est perdu ! il existe encore des bobineurs pros ( ou amateurs ). Il faut pas toucher au bobinage , ils le referont à l’identique ( section du fil et nombre de spires ). Ca ne devrait pas couter cher, car c’est simple ( c’est pas un moteur triphasé )

  6. fanzini dit :

    mais le soucis c’est que en alimentant mon GID en 120v avec mon transfo le moteur qui est exactement le même que celui photographié ci dessus , chauffe aussi
    alors bon oui je peux laisser la main dessus cela dit je ne sais pas si j’insiste a le faire marcher plus longtemps s’il continuerai a chauffer
    le partie qui chauffe c’est les lames d’acier empilées .
    ce qui est bizarre c’est que les 2 moteurs réagissent pareil
    et le votre sur votre eden est ce qu’il chauffe egalement ???
    merci

    bonne soirée

    Bernard

  7. jacqueline73 dit :

    Le moteur de mon EDEN n’a pas l’air d’avoir chauffé, le bobinage est de la couleur d’un neuf.

    Je ne peux l’essayer , il est entièrement décâblé et rangé.

    C ‘est normal que le paquet de tôles chauffe, le bobinage injecte des courants de Foucault dans la ferraille et ça chauffe selon RI² de la ferraille. Idem pour les transfos. On met des tôles isolées avec un vernis, pour réduire ces courants de Foucault qui produisent les pertes dites « fer » pour les distinguer des pertes dues à la résistance du bobinage dites pertes « cuivre ».

    Il y a des tôles de différentes qualités et on donne leurs pertes en W/kg, je ne pense pas qu’ils aient mis du top qualitat à l’époque : est ce que ça existait seulement ???

  8. fanzini dit :

    merci pour l’info
    au pire si j’insiste et que le moteur crame est ce que cela peut faire un cour circuit ??
    sinon les bobinages ont l’air nickel seul le petit papier qui les entoure se décolle ….
    bon je pense que je vais essayer de le faire marcher plus longtemps , ….ce qui est quand même bizarre c’est que les 2 chauffent de la même façon …
    en tout cas c’est exactement le meme moteur que sur les photos plus haut , je ne sais pas quelle est la marque si c’est français ?et si l’on peux retrouver l’équivalent dans le commerce
    merci et bon week end a vous
    cordialement
    Bernard

    • caputo dit :

      vous n’avez pas répondu à ma question , à savoir si vous pouviez garder la main dessus ou pas ?
      qu’il chauffe c’est normal, si il crame, pas de court circuit, l’appareil va s’arrêter et c’est tout.
      Crdt

  9. fanzini dit :

    bonjour
    non au bout de 15/20mn on ne peut tenir la main dessus il est bouillant
    j’ai mis un ventillo dessous et là nickel il ne chauffe presque plus au bout d’une 1/2 heure voir plus

    se serai peut être la solution car je crains tout de même pour le moteur
    ceci dit le son pleure un peu surtout le piano , pas tout ce qui est aigu ou voix là ça va
    c’est sans doute dans l’entrainement pourtant je vous assure que j’ai tout revu mais rien a faire
    ça pleure toujours un peu
    Cdt
    Bernard

    • caputo dit :

      alors la solution c’est de placer un petit ventilo vers le moteur.
      on en trouve en boutique d’électronique , soit en 12 -24 ou 220 V
      Crdt

  10. fanzini dit :

    oui effectivement maintenant ça va
    pour le pleurage avez vous des idées ?….
    Cdt

  11. jacqueline73 dit :

    Non, si le bobinage crame, plus de vernis isolant, ça fait un beau court circuit avec un amas de cuivre.

    Il y a bien un fusible et pas un fil de cuivre de forte section ?

    La température avec les doigts, ça ne veut rien dire.

    Pour mesurer la température il faudrait acheter une ou plusieurs sondes platine 100 ohms à 0 °C et 134,5 ohms à 100 °C, et les mesurer avec un ohmmètre ( c’est pas l’idéal, mais mieux que rien ou évaluer la main ). Une sur le paquet de tôles une autre sur le bobinage cuivre.

    Ensuite il faudrait tracer les courbes de température en fonction du temps et regarder si ça tend à se stabiliser et vers combien.

    Pour le pleurage :

    Bien le coup du joint torique ! Mais il est peut être un peu trop long.

    Il faut bien dégraisser les poulies aussi, bien nettoyer toutes les traces sur le fond du plateau ça peut être le galet qui patine ( son caoutchouc a peut être durci avec le temps ! )

    Si la courroie en joint torique standard est trop longue, il faut acheter un mètre de joint torique en linéaire ( non fermé ) ou des joints plus grands, et couper la bonne longueur avec un raccord en biseaux ( coupés à la lame de rasoir, joint bien calé et technique de la boite à onglets pour une coupe à 45 ° ) , collé avec de la cyanolite. C ‘est très courant en mécanique de faire des joints toriques sur mesure. Mais ça demande une préparation pour faire un raccordement parfait et pour avoir la bonne longueur et surtout la bonne tension de courroie en plusieurs fois s’il le faut.

    Ne pas oublier de graisser l’axe du plateau avec de l’huile de machine à coudre.

    C ‘est ce que je pense faire pour ma courroie qui patine et qui est introuvable.

    • dany03 dit :

      bonjour à vous, j’ai rechercher moi aussi une courroie dite encore « joint torique » sur le net. A part Conrad qui propose un lot de 10 courroies dont je ne sais si mon diamètre entrera dans l’une d’elles, j’ai finalement opté pour un magasin de plomberie qui m’a renvoyé vers un autre magasin dédié lui aussi aux professionnels du même genre. N’en ayant pas, il m’a dirigé vers un magasin de pièces détachées de produits hydraulique. Là, la dame est allée dans ses rayonnages et devant de multiples petits cartons, m’a ramené deux joints toriques avoisinant le mien. Pas encore fait d’essais, mais c’est très probable et mieux que de couper à une bonne dimension. vous tiendrait au courant. J’ai posé la question pour mon galet dont l’entourage est cassé. Michelin pourrait-il me dépanner ai-je posé la question ? rire de la dame !

  12. fanzini dit :

    bon je me demandais si le moteur tourne toujours exactement a la même vitesse , n’empêche que j’en ai changé (de moteur) et c’est pareil
    là j’alimente mon GID en 120v
    oui sinon ce n’est vraiment pas facile pour le pleurage en plus c’est moche surtout avec du piano je crois que le pire c’est le clavecin sinon tout ce qui est voix humaine chanteurs etc ça passe très bien ainsi que la plupart des instruments comment expliquer cela , a cause des fréquences ou quoi??
    oui autrement j’avais tout bien nettoyé axes galet, la courroie est bonne
    je ne vois pas quoi faire
    bon dimanche a tous

    • jacqueline73 dit :

      Le pleurage ça joue sur l’attaque de la note, beaucoup plus raide pour le piano. On le ressent moins sur les attaques plus rondes, plus douces.

      Le pleurage ça fait aussi une modulation de fréquence. Un fréquence fixe, d’un disque de test, sortira modulée et forcément ça s’entend, davantage sur une note isolée que dans une musique riche en sons et fréquences et qui contient déjà des effets de vibrato.

      Je pense que pour supprimer le pleurage, il faut mettre une courroie légèrement plus courte, ou voir si tu peux tendre celle ci en décalant un poil une des poulies ( un petit coup de mini-lime, pour transformer un trou en lumière ) .

      Dans les joints toriques, selon le matériau, on en trouve des très lisses ( comme du plastique, ils sont brillants ) et d’autres plus caoutchouteux ( ceux qu’on achète au mètre, parfois conservés dans du talc ) qui devraient adhérer plus.

  13. fanzini dit :

    merci pour toutes ces précisions j’ai aussi essayé la colophane sous le plateau pour éviter que le galet ne patine pour la courroie effectivement mais la mienne est propre j’ai mis aussi un micro élastique très adhérent sur la poulie du moteur c’est mieux presque bon maintenant au piano ce qui fait défaut aussi je pense c’est que la poulie qui entraine le galet est étagée on la voit sur les photos plus haut et donc sur 33t elle entraine le galet sur un endroit qui est conique et non plus cylindrique donc peut être que ce n’est pas l’idéal c’est un peu en porte a faux et le galet n’est pas entrainé sur une partie cylindrique
    enfin bon maintenant c’est presque bon…
    bonne soirée

  14. fanzini dit :

    bonjour
    j’ai enfin résolu mon problème de pleurage sur mon GID après bien des recherches
    cela vient du galet entraineur du plateau il est entouré d’un caoutchouc taillé en biseau
    je l’ai rectifié en profil plat pour qu’il ait une meilleure adhérence au plateau et là miracle ….
    le son est parfait ,donc si vous aves eden ou GID vous pouvez le faire
    cordialement
    Bernard

    • caputo dit :

      Bonsoir, comment avez vous retifié le galet caoutchouc ? vous n’avez pas réduit son diamètre au moins ? étonnant qu’il était en biseau, c’est de l’usure probablement ou alors un biseau minuscule, sur la photo au début du sujet il semble arrondi pour faciliter son passage d’un étage à l’autre de l’arbre moteur !!
      vous devriez ajouter une photo.
      merci

      • dany03 dit :

        Bonsoir, je viens d’avoir en possession l’électrophone de 1957 de mon, beau-frère décédé il y a peu. Je dois donc en vous lisant, refaire un joint torique que je nommerais ici une bonne vieille courroie. quant au galet légèrement arrondi ou conique, où vais-je trouver cela ? Car il est sérieusement abimé, cassé en un endroit. Impossible d’entrainer correctement ! Merci des réponses éventuelles

        • papy46 dit :

          Bonsoir, j’avais rectifié un petit enfoncement sur le galet , car son proprio précédent avait laissé le sélecteur enclenché après la fin du disque et l’avait rangé ainsi; à la longue la pression du galet contre l’axe provoque cet enfoncement, j’ai poncé cet enfoncement avec une gomme à métaux ( une fine pierre à métaux fait l’affaire aussi ) de manière à réduire ce défaut en prolongeant le ponçage un peu plus loin pour ne pas trop creuser au même endroit, il se produit une légère ovalisation, mais c’est imperceptible sur la vitesse de rotation du galet.
          Le galet à l’origine est bien conique pour qu’il passe sans a-coup d’un étage à l’autre sur l’axe étagé des vitesses.
          Cordialement

          • dany03 dit :

            merci de ce commentaire. Mon galet quant à lui est en fait cassée en certains endroits comme je vous le signalais le 26 septembre. J’ai songé à une chose : pourrais-t’on « recharger » les morceaux manquants avec une pâte que l’on passerait sur les fentes ? Et puis cet après-midi j’ai trouvé la taille exacte de ma courroie dite joint torique chez un marchant équipé en pièces hydrolauliques. En fait j’ai passé trois boites de Moulins qui m’en envoyé à chaque fois chez un partenaire. Très sympas les personnes rencontrées.

  15. fanzini dit :

    il vraiment taillé en V la pointe a la périférie , je l’ai démonté et l’ai rectifié , oui le diamètre est diminué mais c’est sans importance puisque que l’on joue avec le vernier qui règle la vitesse pour ajuster la bonne vitesse
    pour le rectifier je l’ai vissé sur un axe solidement ,mis sur une perceuse , fait tourner très vite en sens inverse des aiguilles d’une montre et appliqué sur un appuis et appliqué sur le touret a meuler qui lui tourne en sens inverse ,cela fait quelque chose de propre et surtout très regulier et concentrique
    Cdt

  16. jacqueline73 dit :

    Merci d’être allé au bout des explications.

    Comme Caputo , j’ai un doute sur le bon diamètre du galet et donc de la vitesse ( il faudrait télécharger un disque stroboscopique).

    Perso le mien de galet , je l’ai toujours vu en arrondi.

    Le votre a peut être durci avec le temps , offrant moins d’adhérence.

    Reste le problème du galet qui restait sur une partie conique de la poulie à étages, qui n’est pas normal . C ‘est résolu ?

  17. fanzini dit :

    oui c’est résoulu puisque le diamètre du galet etant plus petit maintenant il occupe une autre place donc maintenant il se situe sur une partie cylindrique donc 2eme avantage

    cordialement

    Bernard

  18. fanzini dit :

    j’aurai une petite question si vous savez ; à quoi sert l’entrée où il y a de marqué :entrée stéréo sur le GID a coté du bouton grave aigu est ce pour brancher un HP il y a 3 petits trous ….

    merci

  19. fanzini dit :

    Bonjour

    est ce que quelqu’un sait à quoi sert cette petite prise à 3 trou marqué « entrée stéréo  » sur l’electrophone
    GID d’avance merci !!!!!!!!!!!

    Bernard

  20. Emilien alexandre dit :

    Bonjour
    Je possède un électrophone Eden 50 S de 1961 me semble -t-il. Je n’ai jamais trouvé un son aussi bon que celui-ci dans ce genre d’appareil. Une qualité extraordinaire dans les médiums, les aigus et les grave , une finesse de lecture extra, une brillance hors norme, un vrai chef-d’oeuvre de son. je ne suis pas un connaisseur ni un technicien mais juste un amoureux de ce son -là. J’écoute des vinyls classique et jazz d’époque , c’est un pur régal. Un petit bijou de qualité. pour l’instant il faut juste que je fasse réparer le bouton marche arrêt, qui à du jeu, a force et il n’y a donc plus de son total. J’ai voulu trouvé le même mais impossible , il doit être très rare. Il y en avait un dans un magasin vintage à Paris, que j’ai acheté, mais ce n’est pas le même, car le mien possède une tête de lecture tournante , alors que celui que j’ai trouvé … non et le son est beaucoup moins bon, trop de grave et aucune nuance, une platitude, par rapport au mien Si quelqu’un peut me renseigner sur cet électro et en trouve un en bon état , qu’il me le dise . Un grand merci ;

  21. fanzini dit :

    j’ai donc mon GID que j’ai branché sur 3 HP et en parallèle j’ai une chaine technics et m’amuse a comparer les deux
    bien sur le son de la chaine est meilleur mais l’entend tous les craquements alors que sur le pick up l’on entend rien
    sinon j’avais du pleurage dessus j’ai résolu le soucis en rectifiant le galet sur une perceuse a colonne et une lime dans l’étau de le perceuse et miracle le son est nickel !!!
    attention aussi a la tention de la courroie
    sinon toujours pas de connaisseurs pour cette prise marquée « entrée stéréo »????
    elle est présente sur les GID mais pas sur l’EDEN il me semble….
    Amicalement a tous
    Bernard

    • giorgio caputo dit :

      Bonsoir,

      quoi ressemble votre prise stro ? sur les philips elle est comme cette photo.

      est ce que la votre est identique , je ne la trouve pas sur vos photos ?

      La prise plate 5 broche est un systme utilis (exclusivement ? ) par Philips dbut annes 60. Elle sappelle un IEC connector . Cest un alternatif pour bananenstekkers, ou bien un DIN, mais la connection est unidirectionnelle. Sur le site grammofoon, il y a une bonne explication (chercher sur IEC), bien sr en Nerlandais Dans mon cas , j’ai un tourne-disque prvu pour un lment stereo, mais lampli qui mont est mono. Via cette fiche l, je peux transmettre le signal stereo qui vient de llment pickup vers un quiment externe stereo (ampli, p.e. AG9016, ou magntophone). Cordialement

      Caputo Giorgio Tl 0475 85 63 48 E-mail:

      Date: Thu, 17 Oct 2013 16:23:27 +0000 To: caputo_giorgio@hotmail.com

  22. fanzini dit :

    Bonsoir
    cette prise se présente avec 3 petits trous c’est exactement la même que celle de mon Teppaz présence ou est raccordé le HP sur le tourne disque si cela peut vous aiguiller…
    et c’est marqué  » entrée stéréo » alors que peut on mettre dessus je ne pense pas un HP cat cela serai noté sortie plutôt ?
    bonne soirée
    Bernard

  23. Jabin dit :

    Bonsoir,
    Cette prise « entrée stéréo » est en fait une « sortie » après le tube préamplificateur 6AV6, et destinée à attaquer un deuxième ampli . Malheureusement, elle ne paraît pas sur le shéma du GID bien connu, mais correspond sans doute aux bornes 1 et 2 du tube EL84. Le terme « stéréo » est une forme d’abus, le câble venant de la cellule étant mono, mais pouvoir attaquer un second ampli est un réel avantage. Bien vérifier le bon état du condensateur de liaison précédant cette prise, sinon gare à la haute tension qui alimente la 6AV6 !
    Bonne soirée
    Polak

  24. dubray dit :

    je reviens vers la « communauté » des EDEN , la courroie fonctionne , le son sans être très exigent est correct, mais c’est le bras qui arrête sa course au bout de quelques tours, une minute , environ, donc certainement qu’il faut le régler!
    Quelqu’un peut-il me venir en aide pour m’expliquer commnet m’y prendre pour régler la course du bras.
    Bien à vous tous, au plaisir de vous lire.
    jld

    • Caputo dit :

      En principe la course est réglée d’usine et ne se dérègle jamais , vérifiez l’intérieur si il n’y à pas un fil qui touche un élément et entrave le déplacement du bras, un petit coup de WD40 sur son axe ne lui ferait pas de tort.
      Une photo de la mécanique serait bienvenue.
      Crdt

      • dubray dit :

        Merci pour le conseil « cher Caputo » je regarde d’ici quelques jours je fais une photo et mets et peu « d’huile », … au plaisir de vous lire, cordialement , mld

  25. jacqueline73 dit :

    Bonjour et meilleurs voeux aux fans de l’ Eden.

    Voici un site qui vend des aiguilles neuves pour les Eden :

    http://www.pickupnaalden.com/english/turntable_needles.asp?M=Eden

  26. villy dit :

    Bonsoir
    Je recherche un tourne disque gid couleur marron,alors si vous en avez un à vendre je suis preneur.
    M. VILLY Laurent.
    0611869519
    laurent.villy@sfr.fr

  27. jacqueline73 dit :

    Voilà , j’ai commandé trois aiguilles pour mon Eden : ( dans le doute j’ai pris les trois plus ressemblantes en 33 et 45 T « Oud Model » et « 59 » ) chez : http://www.pickupnaalden.com/english/turntable_needles.asp?M=Eden

    Qty Partnumber Description Price/each Price/total
    ——————————————————————
    1 st. T-00068-DS EDEN OLD MODEL Euro 11.00 Euro 11.00

    1 st. D-00068-DS-V EDEN OLD MODEL Euro 8.00 Euro 8.00

    1 st. D-01822-DS-V EDEN 59 Euro 7.00 Euro 7.00.

    J ‘avais prévu de mettre un chauffage séparé de celui de la valve redresseuse pour les deux tubes de l’ampli. ( oui , le chauffage 6,3 V est à la masse sur un coté et dans la valve il est proche de la cathode qui est à plus de 300 V, c’est une erreur de conception ).

    Il y en avait une autre, les filaments étaient raccordés en divers points de la piste de masse, faisant ainsi une injection de courant 50 Hz dans le trajet du signal, aussi on entendait bien la ronflette, pas besoin de voyant pour savoir s’il était resté sous tension.

    Ca avait son charme et apportait son lot de nostalgie ( un ampli à lampe qui ne ronfle pas, c’est le signe qu’il est mort ) mais bon !

    Pour le même prix qu’un petit transfo en 6,3 V sur ebay , j’ai trouvé des blocs de chauffage 220 ~ => 6,3 V en continu régulé : un luxe , pour 25 € !

    http://www.ebay.fr/itm/BLOC-DE-CHAUFFAGE-6-3-V-4-A-REGULE-POUR-TUBES-/261065991778?pt=FR_Image_son_Autres&hash=item3cc8bee662

    Extra plat 25 mm, il peut se fixer au fond de la valise.

    Mais avant de commander ce bloc et de poursuivre la rénovation de l’ampli, je voulais m’assurer de pouvoir trouver des aiguilles de rechange.

  28. Guy dit :

    oups ! mon premier electrophone ! aie aie aie les années 60 ! je l’avais branché sur une enceinte d’encoignure équipée d’un 24 cm audax ATCLB … mon père préférait le Hp du couvercle ça faisait moins de volume ahahah..mais pardon ç’était surprenant bien que trop de grave relativement ! cordialement

    • dubray dit :

      Salut la communauté,
      Je reviens vers vous . le vintage toujours le vintage.
      Dernière découverte un électrophone des années trente, DU VINTAGE.
      Je joins quelques photos perso. Enfin je voudrais bien joindre celles-ci mais comment fait-on?

      J’ai démonté l’ampli, tout à l’air plutôt net.
      Par ou commencer une restauration?
      L’appareil fonctionne en 110 v.
      Quelqu’un peut il m’aider à constituer le shéma électrique? Et mieux comprendre la fonction des divers composants.
      Je suis un néophyte de bonne volonté. Et évidemment je suis prêt à suivre et donner tous les renseignements utiles.
      MERCI à bientôt.

      • dubray dit :

        ah j’oubliais le nom de l’appareil :
        Thomson Houston Vivaldi N° 664 002 Type 55 110V période 50

      • jacqueline73 dit :

        Bonjour.

        Pour les photos, ils n’est pas possible de les insérer directement dans les commentaires. Il faut les mettre sur le site d’un hébergeur de photos et donner le lien.

        Pour reconstituer le schéma, il faut commencer faire l’inventaire des lampes et trouver leur symbole dans leur datasheet ( avec la correspondance numéro de broche et électrode).

        Il doit y avoir une lampe redresseuse qui est dans la partie alimentation avec les gros condensateurs de filtrage, qu’on peut dessiner à part de la partie ampli.

        Une lampe préampli et une lampe de « puissance » dans la partie ampli raccordée au transfo de sortie.

        Il faut repérer le + HT et la masse. Après il est facile de refaire le schéma avec tous les composants ( résistances et condensateurs )

        Si vous ne savez pas les distinguer , je vous invite à regarder les sites de débutants.

        Cordialement.

        • jabin dit :

          Bonjour,
          Concernant l’électrophone EDEN, on trouve un shéma équivalent sur la toile, celui du GID bien connu. (Redresseuse EZ80/6V4, préampli 6AV6/EBC91 et ampli 6BQ5/EL84). La seule différence sur le GID est le circuit du haut-parleur électrostatique qui n’existe pas apparemment sur l’EDEN et que l’on peut ôter sans problème. Les photos des amplis sont absolument identiques. Le gros condensateur double 2 fois 32 microfarads peut être remplacé par deux autres indépendants, que certains ont su insérer dans le tube original vidé des anciens constituants. Le changement de tous les condensateurs est conseillé et peu onéreux.
          Le schéma se trouve sur la toile en cherchant « électrophone GID, restauration ».
          Je peux envoyer le schéma rectifié sur demande à l’ adresse de messagerie que l’on voudra bien me préciser.
          Bonne restauration,
          petitnap

        • dubray dit :

          Thomson-Houston
          Vivaldi
          N° 640002 Type 55 110V Période 50

          Voici l’inventaire des lampes:
          PHIL A 425
          MAZ DW 802 4v-250
          MAZ D5 125 B 4v-2x500v
          Ballast −1 a3 (324x)

          il y a quelques transfo, cette description mérite mieux, c’est vraiment très beau comm objet…
          C’est quoi vos adresses de sites débutants svp?

  29. jacqueline73 dit :

    Bonjour Guy.

    Bienvenue au club et merci de votre participation.

    Jacqueline

  30. dubray dit :

    zut, j’ai oublié les formules de politesses,
    bien à vous,
    jld

    • jacqueline73 dit :

      Comme site débutant , il y a celui là : http://www.sonelec-musique.com/electronique_theorie.html

      J ‘ai trouvé ce site avec un message de vous à la fin. https://retro-forum.com/viewtopic.php?f=2&t=234341

      Vos lampes sont assez anciennes. Peu de réponses avec google. Je n’ai guère de temps à y consacrer en ce moment, je vous laisse chercher les caractéristiques, ou les équivalentes..

      Les dimensions et types de culots étant assez différents des lampes plus récentes, il faudrait retrouver les mêmes que celle d’origine, ou équivalentes sur e-bay, sinon c’est modification de châssis pour mettre des nouvelles miniatures et l’appareil perdra beaucoup de son cachet..

      Ne saccagez rien, cherchez plutôt qqun dans votre région qui s’y connait un peu dans le vintage d’avant guerre.

  31. karine dit :

    bonjour j’ai une valise double enceintes et tourne disques grise philips des années 60 les diodes s’allument il fonctionne mais la platine ne s’elance pas si on la pousse on sent qu’elle part bien en rotation plus que par le seul fait de mouvement mais s’arrete je voudrais regarder pour le reparer nous l’avons toujours conservée dans la famille mais moi je ne lai connu que dans cette état il était a mon pere et le reparer me plairait bien mais je ne vois absolument aucune vis clapet rien pour pouvoir démonter et acceder a la partie inferieure de la platine j’espere que quelqu’un saurra me donner le cnseil afin de concretiser ce reve pour l’instrant c ‘est GROSSE FRUSTRATION,merci pour vos conseils

    • Jabin dit :

      Bonjour,
      Ce problème d’entrainement n’est pas grave, probablement le ressort de pression du galet sur la jante interne du plateau est-il en cause. Si vous ne trouvez pas un (vieux) artisan technicien, vous aurez peut-être un renseignement utile sur la toile en vous aidant des indications de la plaque signalétique de l’appareil (au moins le modèle).
      En attendant, vous pouvez juger de l’état de fonctionnement de l’électrophone en écoutant son bruit de fond, en agissant sur la commande de volume et en caressant délicatement l’aiguille de lecture. Ce sera une première prise de contact avec ce vénérable matériel.
      Bonne journée.

      • Papy46 dit :

        Bonjour, une photo serait utile pour voir de quel modéle il s’agit, ou alors indiquez son n°, tous les Philips ont une étiquette à l’arriére ou sous le plateau du disque avec: 22 AG…….
        Soulevez le plateau pour voir , ou alors retirer le plateau caoutchouc et par les trous vous verrez une tige métal , il faut la pousser avec le doigt pour libérer le verrouillage du plateau et tirer vers le haut le plateau, peut etre alors l’étiquette sera visible.
        Plateau retiré, vous pourrez alors huiler les axes du moteur , du galet entraineur et les articulations mécaniques bloquées par la vieille graisse qui a séché apres 60 ans.
        Crdt

        • jacqueline73 dit :

          Bonjour.
          Bonjour,

          La courroie est peut être détendue ( on peut en refaire une avec du joint caoutchouc, que l’on coupe en biseau et que l’on colle bout à bout à la cyanolite, comme pour faire un joint torique sur mesure. Ou bien raccourcir un joint torique légèrement plus grand que la courroie.

          Le caoutchouc du galet a peut être durci avec le temps et adhère moins sur le plateau.

          • papy46 dit :

            Je ne suis pas sûr que le collage de la courroie va tenir longtemps, cela marche pour des joints statiques, mais pour une courroie légèrement tendue , je suis sceptique..

  32. karine dit :

    ma valise indique DIAMOND made in hollande je n’ai pas beaucoup plus d’infos merci pour vos reponses je n’ai pas encore eu le temps de m’y mettre mais pour moi aussi il ne doit pas s’agir d’une grosse panne dommage qu il n’y ai pas d’ouverture directe

    • papy46 dit :

      pas d’ouverture directe ?
      il doit y en avoir une, mais elle vous échappe, quand placerez vous sa photo ?

  33. Serge Herbé dit :

    bonjour
    je possède un Pick-Up Rock’Eden (un petit s apparait à la fin de son nom) et souhaiterais m’assurer du modèle de diamant pour son remplacement (59 serait il compatible ?)
    merci à vous et à ce site richement fourni.

    david

    • jacqueline73 dit :

      Bonjour,

      Si c’est ce modèle :

      rock eden

      il est bien de la même famille, donc il y a une chance.

      Avez vous l’ancienne aiguille ?

      celle qui touche le disque quand M ( microsillon ) est au dessus

      avec un réglet ou triple décimètre pour voir les dimensions.

      Sinon il faut faire une photo du support ( démonté : voir photos dans l’article ) avec le M en dessous et un réglet pour mesurer les empreintes..

      Merci de votre commentaire, je ne pensais pas que l’ Eden aurait autant de succès.

  34. Michel dit :

    Bonsoir
    J’ai achete un eden ou trouver l’aiguille ?
    Merci

    • jacqueline73 dit :

      bonjour,

      Un petit effort !

      C ‘est écrit dans l’article et les commentaires, avec un lien juste au dessus du votre.

      C ‘est aussi dans la Catégorie : Où acheter . ( menu de droite )

  35. Mauro dit :

    Bonjour,
    Je vous écris car vous semblez être passionné par les tournes disques.

    J’ai un Philips qui a vécu, peut être des années 50 qui nécessite une restauration.
    Je ne veux pas le mettre à la poubelle mais personne ne semble intéressée même à 1€ symbolique sur le bon coin.

    Connaissez-vous un site spécialisé où je puisse toucher des passionnés ?

    Merci d’avance,
    Mon portable 06 22 09 17 83

    • Jabin dit :

      Bonjour Mauro,
      Ce site est précisément le bon !
      Vous aurez certainement des appels pour vous faire des propositions d’achat, surtout si votre tourne disque est un modèle à lampes. Renseignez-vous sur les frais de port à cause du poids.
      Il serait aussi souhaitable que vous indiquiez plus de détails (type, nombre de haut-parleurs, tension alimentation, et ce qui paraît sur la plaque signalétique).
      Bonne chance.

      • papy46 dit :

        Bonjour, vous devriez joindre une photo de votre Philips. C’est sans doute normal que pour 1 € il y ait peu d’amateur, vous devriez savoir qu’à l’époque Philips à commencé à fabriquer des  » millions » d’appareils, en moyenne ils sortaient un nouveau modèle tous les mois, c’est vous dire la variété des tourne disques Philips, c’est fou !!!
        Personnellement j’ai 45 pièces Philips à réviser ; 20 pc à vendre et 46 déjà vendus …
        Et ma collection est de environ 180 pièces avec les autres marques ….
        Comme site spécialisé il y à Teppaz et Radiofil
        De quelle région êtes vous ?

        • mauro dit :

          Bonjour,
          Je vous remercie pour votre réponse, on voit que vous êtes un passionné.
          J’ai bien mis des photos sur le bon coin sans retour.
          Je suis sur Nice, connaissez-vous des passionnés qui habite cette ville ?

          Bonne soirée

          • Papy46 dit :

            Bonsoir, sur tous les philips il faut soulever le plateau complet, il doit y avoir une ètiquette avec le n° sur le caisson sous ce plateau
            Souvent c’est AG4187 ou AG suivi de 4 chiffres, mais il y en a tellement…
            Mettez nous une photo

          • mauro dit :

            Bonjour,
            Je n’ai pas trouvé d’etiquette sous le plateau.
            Je voudrais bien mettre des photos mais impossible de les télécharger.
            Où se trouve le lien pour ajouter des photos ?

            Merci et bonne journée

          • jacqueline73 dit :

            Le plus simple est d’héberger votre photo sur un site prévu pour ça et ensuite de copier le lien ( un format moyen 600 x400 environ ) et le mettre dans votre message sur ce blog.

          • mauro dit :

            Bonsoir,
            Merci pour vos conseils.
            Travaillant à partir d’un téléphone portable ce n’est pas simple.
            J’ai mis 3 photos sur le bon coin avec l’intitulé « Electrophone Philips à restaurer ».
            Auriez-vous la gentillesse de me donner votre avis sur cet électrophone ?

            Bonne soirée

      • mauro dit :

        Bonsoir,
        Je vous remercie d’avoir pris le temps de me répondre.
        J’ai regardé la malle, je ne trouve aucune informations qui ressemblent à une plaque signalétique, aucune info sur le voltage.
        Merci pour vos conseils.
        Bonne soirée

  36. jacqueline73 dit :

    Il faut trouver un transfo avec un primaire 110 220 V

    Alimenter ce transfo en 220 V et alimenter le tourne disque avec l’enroulement primaire 110 v ( fonctionnement en auto transfo ).

    Puis mesurer la tension de chauffage des filaments des lampes.

    Si elle est de la moitié de la tension indiquée pour les lampes, c’est un tourne disque en 220 V , sinon c’est un 110 V qui exigera un transfo 220 – 110 V, une cinquantaine de VA

  37. Papy46 dit :

    Bonjour, pour Mauro , vous pouvez utiliser le site de chargement d’image : Casimages , vous cliquez pour charger votre photo de votre PC sur ce site, et lorsque c’est fait vous copiez et coller le lien de l’image dans ce dossier à la suite de votre réponse.
    Et hop, basta.
    A+

  38. mauro dit :

    Bonsoir,
    Merci pour vos conseils.
    J’ai bien téléchargé les photos sur casimages mais travaillant à partir d’un téléphone portable, les manips de copier/coller habituellement basiques sont impossible.

    J’ai mis 3 photos sur le bon coin avec le titre « Electrophone Philips à restaurer ».

    Pouvez-vous me donner votre avis sur cet électrophone à partir des 3 photos sur le bon coin ?

    Je vous remercie par avance !

    • Papy46 dit :

      Bonsoir, je consulte le bon coin avec votre intitulé , et je ne vois pas votre annonce.
      Indiquez nous le numéro de l’annonce , cela ira plus vite.

  39. Pierre demazieres dit :

    Bonjour, je viens d’acquérir un EDEN S20 en excellent état, sauf le son pas puissant et nasillard.
    A votre avis faut-il commencer à changer les 3 Tubes?
    Merci

    Pierre

    • Jabin dit :

      Bonjour Pierre,
      Si le son existe, l’anomalie n’est pas critique.
      Un ampli à lampes des années 60 n’est jamais mort.
      Cependant, certains composants vieillissent mal : il s’agit des condensateurs chimiques de filtrage, juste à la sortie du tube redresseur type EZ 80. C’est un élément ressemblant à un tube en aluminium, fixé verticalement et marqué 2X32MF 300 ou 350 v prés du transformateur d’alimentation.
      Il faudra changer aussi les condensateurs en verre.
      J’ai restauré le même électrophone ainsi, il fonctionne parfaitement.
      Je reste à votre disposition pour des tuyaux supplémentaires si nécessaire.
      Si vous avez une expérience minimum en vieille technique à tubes, vous trouverez sans peine un schéma sur la toile.
      Personnellement, mon électrophone était un GID, identique à l’ Eden archi-connu, j’ai pu le ressusciter sans peine.
      Amitiés,
      Jacques

  40. pierre Demazieres dit :

    Merci Jacques pour vos conseils avisés. Je vais de ce pas m’affairer à réparer la bête !
    Amitiés,
    Pierre

  41. Pierre demazieres dit :

    Bonsoir à tous. Je reviens avec mon problème de perte de son sur un Eden S20. Après avoir changė les 3 tubes pas de changement. Je viens de me rendre compte qu’un condensateur avait coulé. C’est un Helgo 25MF 25V jaune. Savez-vous où je peux trouver ce composant ? Bien à vous. Pierre

  42. Jabin dit :

    Bonsoir Pierre,
    Le tube préampli (6AV6 ou EBC91) et celui de puissance (6BQ5 ou EL84) ont leurs cathodes reliées à la masse par un condensateur 25 MF/25 volts. Ils sont couplés en parallèle à une résistance, de l’ordre de 2,2 Kohm pour le premier, et 150 ohms pour le second. Leur rôle est de polariser automatiquement les tubes. N’hésitez pas à les changer tous les deux. Vous aurez ainsi remplacé tous les chimiques, seuls composants qui vieillissent mal avec le temps.
    De même, je vous conseille de changer le condensateur de liaison entre l’anode du tube préampli et la grille du tube de puissance (22nano/400 volts),
    Vous trouverez sur la toile de nombreux fournisseurs de composants, je ne puis vous faire de publicité, mais cela vous sera facile. A défaut, si vous avez un artisan électronicien prés de chez vous, il aura certainement ces composants archi-courants.
    Lorsque j’ai restauré mon GID, équivalent de votre EDEN, j’ai remplacé tous les composants, y compris toutes les résistances, car leur prix est dérisoire. J’ai cependant simplifié le schéma en supprimant le circuit du haut-parleur électrostatique des aigus, que j’ai remplacé par un tweeter piezo en parallèle sur le HP principal. Cela ne change quasiment rien aux caractéristique d’impédance du petit transfo de sortie, et le son est très bon.
    Bon courage, sincères salutations.
    Jacques

  43. Pierre demazieres dit :

    Bonsoir à tous,
    Auriez-vous le schéma d’un de l’ Eden S20 ?
    Cordialement

    Pierre

    • Jabin dit :

      Bonjour Pierre,
      A défaut du schéma de l’Eden, je vous renvoie sur un site qui donne celui du GID réputé identique, du moins si votre EDEN dispose du circuit trois tubes EZ 80, 6AV6 et EL 84. Les photos vous convaincront de leur similitude.
      http://www.doctsf.com/forum/viewtopic.php?f=5&t=2183&p=8624
      D’autres sites vous illustreront de même la restauration complète de ce célèbre électrophone.
      Personnellement, contrairement à d’autres amateurs, j’ai conservé le circuit d’origine, très satisfaisant à mon avis.
      Bonne journée,
      Jacques

  44. Laurent172 dit :

    Bonjour,

    J’ai pour ma part aussi un électrophone GID mais il est démonté depuis un an: il ne sort plus de son (à part très très faible) et le transformateur fume au bout de 10s. J’ai changé les condensateurs (dont le 2 x 32µF), j’ai essayé un autre transfo que j’ai récupéré sur un autre électrophone, mais rien à faire.
    Auriez-vous des conseils sur les causes probables de ce dysfonctionnement?
    Je dois ensuite attaquer la restauration de mon teppaz cléo une fois celui-ci fini.

    Cordialement,

    Laurent

    • Jabin dit :

      Bonsoir Laurent,
      Un transfo qui fume n’inspire rien de bon.
      S’agit-il du transfo d’alimentation ou de celui de sortie ?
      Votre circuit est-il celui dont on parlait dans ce forum juste auparavant (EZ80, 6AV6 et EL84 ?)
      Avez-vous récupéré le schéma ?
      Merci de fournir ces éléments pour que l’on puisse tenter de vous aider.
      Cordialement
      Jacques

  45. papy46 dit :

    oui vous pouvez remplir les fissures par du silicone noir

  46. Frank Richard dit :

    Bonjour a tous,

    En creusant après être tombe sur listing pour une paire d’amplis monos vintage sur le grand site d’enchères mondiale je me suis rendu compte qu’ils avaient étés prélevés sur des Eden 20 et suis tombe sur cet excellent article.
    Tout ca m’a donne le courage de me lancer dans mes premieres experimentations avec des tubes. (ca me travaillait depuis longtemps)

    Autant le dire tout de suite je suis non seulement un debutant (je viens de passer 3 jours a éplucher des pages destinées aux neophytes comme moi) mais en plus un hérétique qui ne compte pas restaurer l’électrophone tel quel. (désolé)
    Mon intention est, en partant de 2 Eden 20 dans des états pitoyables, de construire 2 petits blocs mono a lampe. (sans ambitions audiophiles, juste pour le plaisir du son vintage et la satisfaction de ne pas avoir acheté le Nième kit Chinois).

    J’ai commence par faire mes devoirs en relevant le schema de mon ampli, le comparant avec un que j’ai trouve sur le net (GID) et décortiquant tout ce que je pouvais. Apres tout cela et malgré ma bonne volonté il me reste quand meme quelques questions auxquelles j’espère vous aurez réponse.

    – Ma premiere question concerne le choix de remettre cet ampli a neuf tel quel ou repartir sur une base Bonavolta. (J’avoue que dans l’article original vous m’avez perdu quand vous etes partie dans les imperfections/modifications a apporter au schema Bonavolta).
    Sachant que je suis debutant est ce bien raisonnable de me lancer la dedans et le jeu en vaut il la chandelle question rendu sonore?
    A savoir que je n’ai pas les restrictions que vous pouvez avoir en terme d’encombrement.

    – Concernant le montage d’origine ce qui, dans la description de Jabin, devrait être le condensateur de liaison entre l’anode du tube préampli et la grille du tube de puissance (22nano/400 volts) est un long composant jaune pale de de 40mm de long et 5-6mm de diamètre avec les pattes sortant par le dessous (ca ressemble vaguement a une inductance couverte de résine) et porte les inscriptions « 22KH 78 ».
    Est ce que cela vous parle?
    Est ce que je laisse ce composant, le remplace par un condensateur neuf?

    – Dans un commentaire Jacqueline73 mentionne un problème de filaments raccordées a divers points de la masse.
    Les raccorder tous au meme point est il suffisant ou y a t il quelque chose dont on doit par la meme occasion les isoler?
    (dans le meme commentaire il est mentionne des boitiers de chauffage 6.3v que je pense installer par la meme occasion, le câblage me semble très simple meme pour un debutant comme moi)

    – Pour ce qui est des 2 condensateurs de 32mf enfermes dans un tube en alu, y a t il une raison a cela, et au fait que le tube soit quasi colle au transfo d’alimentation?
    Et donc quand je les remplace est ce que j’essaye de les remettre dedans et a la meme place ou c’est inutile?

    – Derniere question (promis!) est il possible de dissocier le convertisseur riaa sur le schema?
    (j’aimerais équiper mon ampli d’un entree digitale en plus de l’entree phono et préférerais éviter la solution du reseau riaa inverse en amont)

    Le schema que j’ai trouve sur le net:

    Merci a tous pour toutes les informations distillées au fil des commentaires et a Jacqueline73 pour les details et photos de l’article original, ca m’a fourni une excellente base de depart.

    Frank

    • Jabin dit :

      Bonjour Frank,
      Tout d’abord, je peux dire que cet ampli GID donne un son réellement satisfaisant lorsque ses composants sont en bon état. Inutile de se laisser séduire par un schéma Bonavolta.
      Le condensateur de liaison entre préampli et ampli est un élément dont la qualité est primordiale, il existe actuellement de très bons modèles au prix modique et d’ encombrement moindre. A remplacer absolument (22 nanofarad/400 volts).
      Par ailleurs, le gros condensateur d’alimentation 2X32 microfarads est à remplacer sans hésiter par deux condensateurs chimiques de même valeur, en 400 ou 450 volts, puisque vous n’avez pas de problème d’encombrement. (j’ai renoncé à bidouiller un montage dans le tube alu d’origine).
      Pour simplifier le circuit, le chauffage 6,3 volts est relié directement à la masse avec le point milieu du secondaire du transfo d’alimentation. Le bruit résiduel de ce genre de montage est normal et s’entend très légèrement si l’on colle l’oreille au haut-parleur, mais il n’augmente pas avec le volume et n’est pas vraiment perceptible pendant la modulation. L’idéal serait évidemment d’adopter le circuit classique : secondaire 6,3 volt isolé et court-circuité par un pont de deux résistances identiques de 150 ohms/1 watt environ, dont le point milieu est connecté à la masse. Mais cela entrainerait la coupure de la piste masse du chauffage des deux tubes sur le circuit imprimé, à remplacer par une liaison directe au secondaire 6,3 volts que l’on aura coupée du point milieu (masse) du secondaire principal d’alimentation.
      Pour répondre à votre dernière question, les composants passifs de l’entrée phono, en plus d’être l’unique commande de tonalité, sont aussi une adaptation d’impédance pour attaquer la grille du tube préampli. Comme la sensibilité est assez faible (150 mv environ), j’ai personnellement conservé l’étage en l’état, et je l’ai utilisé avec succès en l’attaquant avec des sources diverses, sorties casque ou mixettes variées.
      Pour finir, si votre Eden dispose aussi d’un HP électrostatique pour les aigus, assurez-vous de son bon fonctionnement. Celui de mon GID étant parfaitement inaudible, je l’ai purement supprimé, ainsi que les composants qui l’alimentaient.
      Souhaitant satisfaire à vos questions, je vous souhaite une bonne soirée.
      Jabin Jacques Pierre

  47. Frank Richard dit :

    Bonsoir Jacques Pierre,

    Merci pour votre réponse très détaillée!

    Je vais donc suivre vos conseils et commencer par remonter a l’identique, y compris la chauffe, en remplaçant simplement les condensateurs.
    Les condensateurs justement, il en existe de nombreux types: je comptais remplacer le 2×32 micros, le condensateur de liaison et les 2 condensateurs 25 micros pas des condensateurs aluminium « ordinaires » en prenant juste une marque réputée (Panasonic pour ne pas la nommer) plutôt que des 1er prix; et remplacer les 4 papier goudronne par des condensateurs papier modernes.
    J’ai bon?

    Je vais aussi cabler l’entree audio telle quelle et voir comment ca sonne, l’avantage de 2 blocs mono est que si je suis tente par la suite de faire une amelioration je peut le faire sur une seule voie et écouter la difference.

    Je n’ai qu’un haut parleur sur mon Eden (et donc pas l’électronique que vous avez supprime) mais ne compte pas l’utiliser, mon projet de depart était d’ensuite construire une belle paire d’enceintes; confirme depuis par un témoignage lu sur le net disant que les amplis Eden couples a de bons haut parleurs donnaient des résultats bluffants.
    En revanche ce que je ne sais pas c’est l’impedance et le rendement du haut parleur d’origine.
    Cet après midi j’ai mesure une resistance de 6 ohms au haut parleur ce qui, a en croire un calcul théorique trouve sur le net, supposerait une impédance de 8 ohms.
    (ca ne m’arrangerais pas sachant que les enceintes que je projetais ont une impedance de 4 ohms)

    Encore un foi merci, je ne manquerais pas de poster des photos des mes petits amplis finis.

    Frank

    PS: si quelqu’un ici a besoin de pieces d’Eden 20 autres que l’etage d’amplification je lui céderais avec plaisir.

    • Jabin dit :

      Tous les condensateurs auxquels vous faites référence sont des « Chimiques », sauf celui de liaison, entre anode préampli et grille ampli, qui ne doit pas être polarisé, 22 nanofarads 400 volts.
      Les condos de 25 Micro servent au découplage des résistances de cathodes, leur tension de service est moindre, 50 ou 65 volts suffiront largement. Mais les 32 micro doivent être isolés pour 350 volts minimum.
      Sur mon GID, le haut-parleur a une impédance de 2,5 ohms seulement. Une EL84/6BQ5 délivre allègrement 4 ou 5 watts, mais le transfo de sortie est juste limite. Une amélioration est cependant possible avec des HP de bon rendement. Une charge de cinq ohms me paraît idéale. Mettre en parallèle deux HP de 8 ohms serait parfait à mon avis. Attention, les haut-parleurs indiquent toujours leur impédance, et non la « résistance » mesurée en continu à l’aide du multimètre. Votre projet d’enceinte est donc très correct et je vous prédis une grande satisfaction.
      Personnellement, j’ai changé tous les composants de mon GID (résistances, condensateurs et potentiomètres) pour une somme modique (moins d’une quinzaine d’euros), et le résultat me convient bien à ce prix très « light », le plaisir du DIY en plus !
      J’ai juste ajouté une ventilation sur le transfo d’alimentation qui me semblait chauffer un brin, en utilisant un ventilo d’alim d’ordinateur désaffecté. Je l’ai nourri par une alimentation indépendante récupérée à la décharge (12 volts/ 1A , genre celle qui remplace les piles d’un récepteur radio à transistors). afin de ne pas surcharger celle de l’ampli.
      Bonne bricole, sincères salutations,
      Jacques Pierre

  48. Frank Richard dit :

    Merci pour ces precisions,
    Tout est clair maintenant.

    J’ai vu que le transfo de sortie semble un peu léger, oui Peut être que si je tombe sur une bonne occase plus tard je le changerais, a voir mais quoi qu’il en soit je ne cherche pas la puissance la piece a laquelle il est destine étant petite.
    Pour ce qui est de la chaleur du transfo d’alim ca ne devrait pas poser trop de problème étant donne que je compte faire un de ces montages « modernes » avec les tubes et transfos a l’air libre au dessus d’un boitier plat en bois et alu.

    J’avais bien note la difference entre impedance et resistance et l’enceinte que je projette est en effet composée de 2 haut parleurs de 8 ohms montes en parallèle avec un filtre.
    Je vais d’abord faire quelques essais avec des enceintes de grande production que j’ai et aviser.

    Je pense être dans le meme état d’esprit que ce que vous avez fait: faire moi meme une jolie petite installation a tube en recyclant du vieux materiel sans pression financière.
    Reste plus qu’a attaquer tout ca tranquillement.

    Encore merci.

  49. cellette dit :

    bonjour merci pour cette page petite question bête pouvez vous me donner le cablage de la prise d’entrée stéreo ca n’as pas l’air standard de ce que je vois au multimètre j’ai deux masse sur le pin 2 et 4 et au moins une entrée sur pin 3 ( celle au mileu en bas ) j’ai ce que je relève au multi mais ca correspond pas du tout a une entrée de nos jours. merci de votre aide

    • JABIN dit :

      Bonjour Cellette,
      Pour vous rassurer, je signale que cette prise nommée « stéréo » ne paraît pas sur le plan du GID, et apparemment, n’existe pas sur l’électrophone Eden.
      Si vous avez conservé le montage original de votre ampli, je vous suggère de bien vérifier où est raccordé votre « pin 3 ». Je regrette de ne pas l’avoir noté moi-même lorsque j’ai restauré mon GID, ayant supprimé ce qui me paraissait inutile, tel le haut-parleur électrostatique et cette fameuse prise « stéréo ».
      Pour rester positif, l’ampli étant mono, à l’aube du progrès vers le stéréo, je pense que cette prise est une sortie prévue pour attaquer un deuxième ampli. Cette « pin 3 » devrait se situer après le condensateur de liaison 22 nano/400v inter-étages, c’est-à-dire à l’entrée de la grille du tube EL84.
      Cela parait évident et fonctionnel, si vous possédez deux ampli identiques, la prise « stéréo » du premier serait une sortie pour attaquer la même du second. Mais il est impératif de contrôler la tension (en continu) à cette pin3. Si elle se situe avant le condo, elle devrait s’élever au niveau de la plaque du tube préampli 6AV6, soit 110 volts environ (ce ne devrait pas être le cas). Si elle se trouve à l’entrée du tube EL84, comme je l’imagine, il ne devrait pas y avoir de trace de tension en continu, mais une tension en alternatif qui ne devrait pas excéder une dizaine de volts. De toute manière, si vous utilisez cette pin 3, n’hésitez pas à ajouter un second condensateur 22nf/400v, et vérifiez la tension à sa sortie par rapport à la masse.
      Tout dépend donc de ce que vous avez l’intention de faire de cette prise « stéréo ».
      J’espère que j’ai répondu à votre question bonne journée.
      Jabin

  50. Jean-claude rulewski dit :

    Bonjour. Je possède un EDEN 20 en etat de marche que je voudrai vendre.Quel prix proposer?

  51. Jabin dit :

    Bonjour Jean-Claude R.
    À notre époque du CD, votre appareil n’intéresse que des amateurs nostalgiques du temps des tubes, tentés par une restauration pour satisfaire leur passion du « DIY ». Le fait que vous fréquentiez ce forum semble signifier que vous connaissez ce type de client prêt à payer un peu cher cet objet. Je suppose que vous avez écumé les sites de vente où on voit n’importe quoi à des prix inavouables.
    Mais je suis certain que les lecteurs de ces lignes cherchent plutôt dans les vide-grenier (et non pas des brocantes). J’ai personnellement regretté n’avoir pas acquis un magnifique Teppaz proposé 25 euros. Ce cas est l’exemple d’un vendeur qui se « débarrasse » de vieilleries qui encombrent son espace, et c’est précisément dans ce contexte que nous achetons.
    Si vous désirez en tirer un prix élevé, je vous suggère donc de proposer votre Eden sur un ou autre site sur la toile, en découvrant les prix affichés, pour évaluer le vôtre.
    Attention aussi au prix du transport, ce matériel est lourd et fragile.
    Par ailleurs, vous indiquez « en état de marche », il vous faudra préciser aussi quel est l’état « cosmétique » de ce tourne-disque, si vous souhaitez atteindre un public en quête d’un objet de décoration.
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s