Préparation de la Révision ampli Technics SU 3400 pour ses 40 ans : Opération terminée


Succès de l’opération !

Je retrouve mon ampli de 73, avec le SU 3500 , ce sont les deux meilleurs amplis que Technics ait jamais fait, bien que de puissance modeste..

Cette révision m’a paru nécessaire, après deux ans de service comme système de son du PC, ce qui implique pas mal d’heures ( 2 x 300 x 8 = 4 800 h ) sous tension avec les condos d’origine, car une voie s’est mise à crachouiller, toute seule, sans rien toucher et le son ne sortait plus. C ‘était plus près d’un dépannage que d’une révision, mais ces crachouillements ont disparu, ce qui complique un peu les choses.

Par contre en manœuvrant les potentiomètres de forts crachements se produisaient. Un traitement à l’huile de vaseline s’impose ( vu que le KF2 est déconseillé ).

Il ne faut donc pas être pressé et la première fois, il faut une bonne préparation.

Les capas d’origine 1973, ont passé les 40 ans. Il est peut être temps de les changer avant la panne, bien qu’elles soient d’un aspect extérieur impeccable ( pas de gonflement, pas de traces d’écoulement ).

C ‘est un long boulot de repérage, de choix en fonction des valeurs et tensions, mais aussi des dimensions ( quoique aujourd’hui ils sont moins encombrants ), et des performances ( ESR durée de Vie, Riple Current , etc )

J ‘ai rédigé cet article comme la préparation, puis
ne voulant pas mettre les réponses dans un autre article, j’y ai inséré au fur et à mesure les diverses interventions.

Ne tenant plus devant ce suspens de l’état des condos, j’ai fini par dessouder les fils sur les gros condos , pour les mesurer : et là surprise !

RevSU3400_005

Coté + alim :

RevSU3400_017

Coté – alim :

C = 3671 µF ESR = 0,03 ohm.

Elles sont comme neuves !

J’ai controlé, celles que j’ai démonté du Scott : une était « vide » non mesurable et pour les autres l’ ESR était de plusieurs ohms.

J’aurais pu les changer sans rien contrôler, mais je me suis équipée d’un ESRmètre qui va me permettre de faire un diagnostic ( valeur de la capacité et valeur de la résistance série des capas d’origine). Je possède également un autre appareil qui permet de mesurer la résistance de fuite. Ces appareils permettront de vérifier les nouvelles capas, afin de s’assurer qu’elles ne soient pas plus mauvaises que celles enlevées, ni trop différentes entre elles..

Mais avant ces interventions, je voudrais vérifier que les tensions d’alimentation sont bonnes et si l’offset a bougé.

Offset et Bias

Que dit le manuel de service du SU 3400, à ce sujet ?

réglage ICQ et OffSET

Il y a deux choses à régler :

Icq : le courant de repos dans le pont des deux transistors de puissance.

DC Unbalance : l’offset qui doit être pile à 0 V

Sur le schéma :

SU3400_Schéma

Le Icq se mesure en mesurant la tension aux bornes de la résistance de puissance R 337 (pour la voie gauche ) et R338 (pour la voie droite ) de 0,47 ohm. La tension doit être de 10 mV.

Les mesures se font sur les bornes 319 + et 318 – pour la voie gauche
et les bornes 311 + et 312 – pour la voie droite.

On règle le Icq de chaque voie avec les potentiomètres réglables VR 303 (bleu) pour la voie gauche et VR 304 pour la voie droite.

L ‘Offset se mesure sur les sorties HP gauche et droite de l’ampli.

Il doit être de 0 volt (et non pas une vingtaine de mV, comme sur d’autres amplis).

L’Offset se règle avec les résistances réglables VR301 ( bleu ) pour la voie gauche et VR 302 pour la voie droite.

Conditions des mesures :

Methode réglage Icq Offset

Le bouton de volume doit être réglé au minimum.

L ‘ampli doit être sous tension depuis au moins 5 mn avant de commencer les contrôles.

Le commutateur de HP :

– doit être sur Off pour le réglage Icq

– doit être sur On pour le réglage Offset.

Avant de rerégler le Icq de chaque voie la résistance de réglage VR 303 (et VR 304) doit être mise au minimum (-).

Avant de rerégler l’ Offset de chaque voie la résistance de réglage VR 301 ( et VR 302 ) doit être mise en position médiane.

L’Icq donne 20 mV au lieu des 10 mV préconisés.

Le potar de réglage est assez délicat à manœuvrer, non capoté, la piste est un peu encrassée. Il faut couper l’ampli , le nettoyer et le manoeuvrer.

Un potar 10 tours étanche aurait été mieux.

Contrôle visuel des soudures

Les soudures peuvent se dégrader dans le temps. Une soudure sèche c’est une soudure vieille, souvent +20 ans.

Les propriétés de l’étain s’amenuisent et le contact se fait mal, a chaud ça peut micro couper ( et générer des crachouillements, comme sur ma Pioneer Diva toute neuve )

Parfois le fil dans la soudure ne fais même plus contact tellement la soudure s’est rétractée !

Il est recommandé d’utiliser une loupe ou un microscope USB ( capable de détecter des fissures ). Deux exemples ci dessous, ce n’est pas mon ampli.

soudure sèche

soudures sèches

L’aspect des soudures et des pistes étamées est terne, voire un peu rugueux ( un peu exagéré par le microscope ) et ce sont toutes les pistes et soudures qui ont cet aspect, mais il ne semble pas y avoir de fissures.

Essai de l’ampli en charge :

Pour charger l’ampli, au lieu de mettre des enceintes, j’ai commandé deux résistances de 8 ohm 50 W à connecter sur les sorties HP droite et gauche de l’ampli..

Pour l’instant elles ne sont pas montées sur un dissipateur ( qui devrait être énorme ou bien ventilé), aussi je ne pourrais pas aller jusqu’ à la puissance nominale. Il faut faire un essai pour déterminer jusqu’où on peut aller, sans risque de surchauffe des résistances.

Envoi d’un signal BF :

N’ayant pas de géné BF, je vais utiliser mon PC avec Audacity qui permet d’envoyer des signaux sinusoïdaux, carrés ou triangulaires depuis la sortie ligne sur l’entrée AUX de l’ampli, à la fréquence voulue ( entre 20 Hz et 20 kHz ).

Le niveau d’entrée du signal sera ajusté ( sur le PC ) en dessous de 100 mV ( au dessus on dépasserait les 0,1 % de distorsion cf caractéristiques).

Oscilloscope :

– Vérification que le signal est bien équilibré sur les deux voies, en sortie ampli, mais également en sortie préampli, celui ci étant déconnectable.

– Vérification du taux d’ondulation des alimentations en charge.

il est directement lié à l’état des condensateurs de filtrage et devrait s’améliorer après recapage.

Alim Ampli : deux condos de 3 300 µF 50 V
trois 47 µF 50V
deux 4,7uF

Alim Préampli : un condo de 1 000 µF 25 V
quatre condos 100 µF 25V

Ce ne sont pas les seuls, mais ce sont ceux qui concernent le filtrage des alimentations.

Contrôle de la températures des composants :

Ampli en charge ( 10 W ?) plus de 5 mn.

Le but est de détecter au toucher un composant qui serait anormalement chaud.
On peut comparer entre les deux voies. Si on détecte un composant trop chaud, on peut confirmer avec une mesure de T° au multimètre.

Contrôle des potars :

On va essayer de voir à l’oscillo, si chaque potar crache lorsqu’on le manœuvre.

C ‘était la voie de droite qui crachait ( soit toute seule, soit en manœuvrant les potars ).

Si on ne voit rien à l’oscillo, il faudra mettre des enceintes et écouter.

– Nettoyage : un coup d’air comprimé à la bombe.

– Graissage : injection d’huile de vaseline à la seringue.

– Rodage : manœuvrer le potar dans les deux sens.

Alors ça c’était la théorie de la révision des amplis, qu’on trouve sur les forums :

Il s’avère que les potentiomètres du SU3400 sont étanches. On ne pourra pas injecter de l’huile de vaseline sur les pistes.

La révision consisterait donc à remplacer tous les potentiomètres.

implantation des potentiomètres

Hélas aujourd’hui on ne trouve plus de potentiomètres à prise médiane pour le loudness. Je l’utilise peu, mais je ne voudrais pas le sacrifier.

Pire : les potentiomètres du Baxandall sont indépendants pour les voies droite et gauche, je m’attendais à trouver des potentiomètres simples. Mais comme la fréquence charnière des graves et des aiguës est commutable, ce sont des potentiomètres doubles, mais avec des valeurs différentes :

graves : 150 k 30 K

aiguës : 15 k 1 K

Autrement dit , des « moutons à cinq pattes introuvables.

SU3400_schema_potentiometres

Pourtant j’aurais voulu conserver cette fonction qui est particulière au SU 3400 et a été abandonnée sur les autres modèles.

Récapitulons :

liste potars

Autre curiosité : Types BH DH WH

D’autant plus que ces types de potars n’ont pas exactement le même symbole sur le schéma que le type B ???

Types_potars

Il faudrait tracer la courbe de chaque potar de -5dB à +5 dB, pour voir de quoi il en retourne, ce qui implique de dessouder ce qui n’est pas particulièrement aisé..

Mesurons un type BH ( aigues gauche ) 15 k type BH :

entre les deux extrêmes : 13,38 k

entre curseur et pont bas ( à fond à gauche )

potar à -5 : 1,7 ohm

potar à – 3 : 5,32 k

potar à -1 : 10,84 k

Potar à Zéro : 13,37 k

Potar à +1 : 13,37 k

Potar à + 5 : 13,37 k

Mesurons un type DH ( basses droite ) 150 k type DH :

entre curseur et point bas ( à fond à gauche )

potar à -5 : 1,2 ohm

potar à – 3 : 1,9 ohm

potar à -1 : 2,5 ohm

Potar à Zéro : 3 ohm

Potar à +1 : 9,05 k

Potar à + 3 : 49,8 k

Potar à +5 : 150,5 k

Mesurons un type WH ( basses droite coté façade ) 30 k type DH :

Inaccessible

Sauf la question de prix et d’encombrement, on peut les refaire en potentiomètre commuté , en respectant les courbes des différents potars.

L’encombrement maxi serait de 4 cm de large les boutons sont espacé de 5 cm

Ce modèle pourrait convenir pour les graves aiguës et balance : 12 € seulement et 37 mm de diamètre hors tout.

A câbler en série avec des résistances miniature 6,3 x 2,4 mm ( ou 3,7 x 2,4).

potentiomètre commuté

http://www.audiophonics.fr/potentiometre-commute-positions-poles-%C3%83%CB%9C6mm-p-8409.html

Potentiomètre commuté 24 positions 4 pôles Ø6mm

Ce type de potentiomètre est supérieur aux potentiomètres à piste carbone car le signal ne traverse que 2 résistances métal.
L’usure est également bien moins importante.

Base de potentiomètre à commutation de résistances
4 pôles
24 positions
Impédance constante quelque soit la position
Diamètre global : 37mm
Diamètre corps : 29mm
Largeur : 46.5mm
Longueur de l’axe : 10 mm
Diamètre de l’axe du potentiomètre : 6 mm
Diamètre de perçage : 9.5 mm
Livré : unité
« Made before cut »

http://kikitronic.blogspot.fr/search/label/Attenuator%20for%20volume%20control

attenuateur

Pour le potar de VOLUME, manœuvré plus souvent , un commutateur de qualité , genre Mini-V Custom de Goldpoint :

Volume_MiniV-Custom

http://www.goldpt.com/prices.html

Ils recommandent le montage « Série » qui permet de faire une prise médiane pour le loudness.

Valeurs de résistances :

valeurs_résistances Série

http://www.goldpt.com/r_series.html

Mini-V Custom  Dimensions
.
.

Une autre solution, pour sauver ces potars d’origine, est de faire des petits trous à la Dremel: ce qui va le mieux , sans risques, est le disque à tronconner pour faire une fente, pas facile quand tout est cablé, et avec un foret, il ya un risque lorsque ça débouche, on doit appuyer beaucoup plus pour percer.. Accès difficile voir impossible au premier potard collé contre la face avant..

Après un essai sur des cobayes, cette solution Dremel est abandonnée. Avec tout le câblage, c’est risqué d’y aller avec un disque à tronçonner
.
Finalement la pièce en plastique qui obture les fentes des sorties de potars est une lame souple en plastique. On peut donc passer la seringue pour injecter de l’huile de vaseline , et elle se remet en place dès qu’on retire la seringue !!!

Sinon , j’envisageais de la percer avec une autre aiguille de seringue chauffée à la flamme.

Voilà le traitement des potars est effectué !

C ‘est à refaire !!!!

Ca crache encore plus qu’avant .. Petit moment de découragement

Dans le cas où cette deuxième injection d’huile ne marcherait pas, j’utiliserais un cleaner dégraissant peu agressif, qui ne laisse pas de dépot et ensuite je remettrais un peu d’huile de vaseline.

Choix des condos de remplacement.

J ‘ai utilisé comme support, le guide d’un réparateur, écrit ici en italique

My standard replacement policy is as follows:

1. In the Power supply section – Panasonic EB and Nichicon PW.

http://www.farnell.com/datasheets/1521264.pdf

La série EB a une longue durée de vie entre 5 000 h 10 000 h, mais la plus grosse capacité 3300 µF ne se trouve qu’en 10 V pour ce modèle.

http://www.farnell.com/datasheets/1521264.pdf

Dimensions : Diamètre 35 mm hauteur : 60 mm

La série EB de Panasonic pourrait convenir pour les capas plus faibles

La 1 000 µF va jusqu’à 35 V, il faut 25 V et les 100 µF se trouvent également en 25 V

Pour les 3300 µF il faut prendre des VISHAY – 058 PLL-SI Series en 63 V ( dimensions 30 x 40 mm). Le 50 V n’est pas disponible.

Vishay

CONDENSATEUR 3300UF 63V
Gamme de produit: VISHAY – 058 PLL-SI Series
Capacité: 3300 µF
Tolérance de capacité: ± 20%
Tension: 63V
Diamètre: 30 mm
Résistance, ESR: 0.07 ohm
Hauteur: 40 mm
Pas: 10 mm
Durée de vie à la température: 10 000 heures à 105°C
Température d’utilisation min: -40°C
Température de fonctionnement max..: 105°C
SVHC: No SVHC (20-Jun-2013)
Bornes de condensateur: Connexion rapide / Snap-In
Catégorie Climatique: 40/105/56
Courant d’ondulation AC: 3.07A
Courant d’ondulation AC à 100Hz: 3.07A
Courant de fuite: 202µA
Diamètre de perçage du circuit imprimé: 2mm
Durée de vie: 10000h
Fréquence, ESR: 100Hz
Fréquence, courant ondulatoire: 100Hz
Fréquence, impédance: 10kHz
Impédance: 50mohm
Longueur/hauteur: 40mm
Montage du condensateur: Traversant
Nombre de broches: 2
Température de fonctionnement: -40°C à +105°C
Température, ESR: 20°C
Température, courant ondulatoire: 105°C
Température, durée de vie: 40°C
Température, impédance: 20°C
Tension VDC: 63V
Tension, c.c. max.: 63V

Le condensateur ayant un diamètre de 30 mm, pour une fixation ( clamp ) de 35 mm de diamètre, il faudra coller des cales intermédiaires.

Dispo chez Farnell à ~ 5 € HT pièce.

http://fr.farnell.com/vishay-bc-components/mal205858332e3/condensateur-3300uf-63v/dp/1165297

Datasheet :

http://www.farnell.com/datasheets/415501.pdf

Il y a aussi des Mundorf en 30×40 mm, 125°C, soit 16 000 h à 85 °C

http://www.audiophonics.fr/mundorf-mlytic-condensateur-63v-3300uf-p-6005.html

Mais le Vishay est le plus performant de tous : durée de vie, ESR, Ripple courant

2. The main power-supply decoupling caps are usually Panasonic TSHA or Nichicon GU snap-ins.

3.

    In the Audio Path, Nichicon KT, Panasonic FM and sometimes FC, and all electrolytics of 6.8uF and smaller are replaced by Wima MKS2 non-polar film caps.

http://www.wima.com/EN/WIMA_MKS_2.pdf

4. Elsewhere, Panasonic FC and Nichicon HE and PW.

5. For Axial Capacitors, especially in European equipment, I choose Vishay (formerly Philips) 138AML capacitors. Some are blue, and some are light-grey.

This policy works, and I’ve never been disappointedwith the results. Note that they are all 105°C or 125°C capacitors, with exceptionally long-life and reliability. Sometimes the customer will specifically request Boutique audio capacitors (Blackgate, Nichicon Muse, Vishay OsCon), and I will install them as per the customer’s request.

I don’t use el-cheapo off-the-shelf Chinese capacitors with no track record. I don’t like my customers complaining that their restored stereo isn’t working. My goal is an absolute-zero comeback rate for at least 5 years.

http://www.condoraudio.com/wp-content/uploads/Reviews/How-to-Choose-Replacement-Capacitors-and-Resistors.pdf

PANASONIC – EEUEB1J470 – CONDENSATEUR 47UF 63V 8X15MM 0,42 € HT pièce

CONDENSATEUR 47UF 63V 8X15MM
Gamme de produit: PANASONIC – EB Series
Capacité: 47µF
Tolérance de capacité: ± 20%
Tension: 63V
Diamètre: 8mm
Hauteur: 15mm
Bornes de condensateur: À sorties radiales
Pas: 3.5mm
Durée de vie à la température: 10000 heures à 105°C
Température d’utilisation min: -40°C
Température de fonctionnement max..: 105°C
Courant d’ondulation AC: 80mA
MSL: –
Température de fonctionnement: -40°C à +105°C

Liste des condensateurs électrochimiques :

– C23 3300 µF 50V 60×35 Chassis VISHAY – 058 PLL-SI Series 3300µF 63V 40×30
– C24 3300 µF 50V 60×35 Chassis VISHAY – 058 PLL-SI Series 3300µF 63V 40×30

RevSU3400_005

– C307 47 µF 50V Ampli 10×20 pas 5 => Panasonic EB 47 µF 63 V 8 x 15 pas 3,5 EEUEB1J470
– C308 47 µF 50V Ampli 10×20 pas 5 => Panasonic EB 47 µF 63 V 8 x 15 pas 3,5 EEUEB1J470
– C317 47 µF 50V Ampli 10×20 pas 5 => Panasonic EB 47 µF 63 V 8 x 15 pas 3,5 EEUEB1J470

C315 47µF 6,3 V Ampli 6 x 10 pas en EB
C316 47µF 6,3 V Ampli 6 x 10

SU3400_009

C224 1 000 µF 25 V Préamp => Panasonic EB 1000 µF 25 V 12.5 x 20 pas 2,5 EEUEB1E102

C219 100 µF 25 V Préamp => Panasonic EB 100 µF 25 V 6.3 x 15 pas 2,5 EEUEB1E101
C220 100 µF 25 V Préamp => Panasonic EB 100 µF 25 V 6.3 x 15 pas 2,5 EEUEB1E101
C221 100 µF 25 V Préamp => Panasonic EB 100 µF 25 V 6.3 x 15 pas 2,5 EEUEB1E101
C222 100 µF 25 V Préamp => Panasonic EB 100 µF 25 V 6.3 x 15 pas 2,5 EEUEB1E101

C103 33 µF 25 V pas en EB
C104 33 µF 25 V

C117 10µF 25V pas en EB
C118 10µF 25V
C215 10µF 25V
C216 10µF 25V

C111 10 µF 10V pas en EB
C112 10 µF 10V
C203 10 µF 10V
C204 10 µF 10V
C207 10 µF 10V
C208 10 µF 10V
C211 10 µF 10V
C212 10 µF 10V

C109 47µF 6,3 V
C110 47µF 6,3 V

C901 220µF 10V Carte sécurité 10 x 15 Pas 5 Panasonic EB 220 µF 10 V 6.3 x 15 pas 2,5 EEUEB1A221
C902 220µF 10V Carte sécurité 10 x 15 Pas 5 Panasonic EB 220 µF 10 V 6.3 x 15 pas 2,5 EEUEB1A221

A remplacer par des non polarisés : Wima MKS2 non-polar film caps.

http://www.wima.com/EN/WIMA_MKS_2.pdf

http://fr.farnell.com/wima/mks2c041001f00jssd/condensateur-5-1uf-63v/dp/1890139

C101 3,3 µF 25 V
C102 3,3 µF 25 V

C115 0,47 µF 25 V
C116 0,47 µF 25 V
C201 0,47 µF 25 V
C202 0,47 µF 25 V

C301 2,2 µF 25 V
C302 2,2 µF 25 V
C213 1 µF 25 V
C214 1 µF 25 V

Datasheet Panasonic série EB longue durée

http://fr.farnell.com/panasonic/eeueb1e101/condensateur-100uf-25v-6-3x15mm/dp/2079156

Quelques conseils glanés sur le net :

Avant l’achat, il va falloir faire la liste des chimiques à changer.
Je vous déconseille très fortement d’utiliser le manuel de service pour faire la liste. Les erreurs sont nombreuses dans ce genre de documents et durant la vie commerciale de votre appareil, la construction a peut être évoluée, les composants aussi.
Vous allez devoir faire la liste en auscultant consciencieusement votre appareil, notez tout et vérifiez deux fois. Certaines références sont parfois difficiles à lire à cause de la position du condensateur sur la carte.
La plupart du temps, on peut deviner les valeurs par symétrie. Vous devrez peut être en dessouder quelques uns pour être sur.

Quelques conseils avant de commencer :

Prenez des photos. Cela vous permettra de retirer le doute quand au sens de montage d’un condensateur fraichement dessoudé.
Ne tenez JAMAIS compte du marquage sur les cartes, les erreurs sont nombreuses.

Si possible ne remplacez pas la totalité des chimiques en une seule fois !
Si au rallumage, votre appareil ne donne plus de signe de vie, il vous faudra du temps pour retrouver votre erreur.

Sur un amplificateur, au montage symétrique, profitez en pour faire un côté, et remettez le en route. Cela vous permettra de faire un comparatif avant/après.

Evitez de toucher d’autres composants que les condensateurs, ce qui amènerait le doute en cas de panne.

http://www.audiovintage.fr/?p=816

RECHERCHE DE PANNE.

Il s’agit de trouver le ou les composants à l’origine du crachement grésillement qui se produisent même sans toucher aux potars.

Ces grésillements se sont reproduits lors de la mise sous tension lorque j’ai injecté un signal de 440 Hz sur l’entrée AUX.

En plaçant l’oscillo, en sortie de préampli- correcteur de tonalité, j’ai obtenu cette image.

RevSU3400_019

La voie de droite est d’une amplitude , plus importante, mais instable, et le sommet de la sinusoïde est un peu rogné, de façon irrégulière et qui semble correspondre aux crachements.

Avant de faire ce test, il faut bien équilibrer le signal sur les deux voies, en entrée de préampli en ajustant la balance de façon précise.

Puis hélas ce phénomène a disparu, jusqu’en début de soirée.

SU3400_Cor_Ton

Le préampli est constitué de deux paires de transistors, et les correcteurs de tonalité grave et aigües, se situent dans des boucles de contre-réaction.

Attention sur cet ampli, contrairement aux amplis classiques, les potars graves et aiguës, séparés pour chaque voie sont doubles, mais de valeurs différentes. D’autre part ils sont asymétriques : la résistance est constante pendant la demi course, puis commence à varier à partir du point milieu.

Voir plus haut mon tableau de mesures, pour les divers types de potars DH WH BH , pour le moins exotiques.

Hier, ce n’était pas très pratique d’avoir l’ampli sur la table de la cuisine avec l’oscillo, et le schéma sur le PC au salon.

Pas de schéma imprimé sur papier, de toutes façons c’est trop petit et je ne vois rien , contrairement à l’écran qui me permet d’agrandir, et de passer instantanément d’un du schéma sur un onglet, au plan d’implantation des composants sur la carte, sur un autre onglet du lecteur de PDF..

Aussi j’ai réinstallé l’ampli sur le bureau devant l’écran du PC.

RevSU3400_031

Ainsi ce matin , j’ai pu contrôler toutes les tensions continues indiquées sur le schéma, sans signal à l’entrée : elles sont toutes OK !

On peut pratiquement dire que les transistors ne sont pas cramés.

Vu que l’anomalie correspond à une tension plus élevée du signal, ils amplifient bien, même un peu trop pour la voie en défaut qui me laisse penser à une ouverture de la boucle de contre réaction pour cette voie..

Mauvais contact dans le commut de freq charnière ou alors un curseur de potar qui ne touche plus la piste. Le défaut dépendrait donc de la position des potars, c’est pas gagné pour le reproduire..

Le défaut avait disparu hier pendant que je contrôlais les niveaux de retour sur les bornes : 216 et 217 pour la voie gauche et 206 205 pour la voie droite.

Le second traitement des potars a l’huile de vaseline a pu corriger le problème, mais dans ce cas on ne devrait plus avoir de crachement lorsqu’on les manœuvre..

J’ai effectué ce traitement avec le panneau avant basculé vers l’avant, ainsi les pistes étaient bien à l’horizontale, et l’huile de vaseline ne s’écoulait pas vers le bas, restant bien sur la piste pendant la manœuvre des potars..

Quelques photos, face avant basculée, ainsi l’huile restera davantage sur les pistes, au lieu de tomber au fond.

Ca facilite énormément l’accès.

RevSU3400_027

En fait avec le zoom de l’ EOS et le flash on voit mieux le film plastique extérieur adhésif qui obture les fentes des sorties des potars.

RevSU3400_028

Cette fois c’est bon ! plus aucun crachement, ni bruissement sur tous les potars et sur toute leur plage !!!

YESSSS !
.
.
J’ai essayé l’ampli sur les résistances ( pour ne pas troubler le sommeil des voisins ) pendant plus de deux heures, en surveillant le signal de sortie du correcteur de tonalité. Utilisant Audacity comme géné BF ( son HD, 24 bits, 192 kHz)

Pas d’anomalie au changement d’alternance

Je l’ai poussé au maxi, jusqu’ à un début d’écrêtage.

Celà montre bien que la distorsion arrive brutalement sur un ampli à transistors, contrairement aux amplis à lampes où elle peut commencer plus tôt et plus progressivement.
.
Pendant quelques minutes, j’ai eu une voie avec une patatoïde à la place de la sinusoïde, mais en fait c’était la sortie PC qui s’est mise à déconner.

Ni les conditions d’écoute, ni les enceintes suicides à mes pieds, et pas terribles, ne permettent de faire un test d’écoute, ce matin, après cette révision qui se limite à un calibrage du Icq et de l’Offset, plus un bon nettoyage de pistes des potars, qui a mis fin aux crachements et grésillements..

Aucun condo de changé.

Toutefois j’envisage le remplacement par des non polarisés, des plus petits électrochimiques qui se trouvent sur le trajet du signal, bien que cet ampli soit à couplage direct il y en a qquns.

A l’époque ces valeurs de capacité , n’existaient pas en non polarisés, ou alors énormes et hors de prix.

C ‘est encore un peu le cas, les VIMA MKS sont plus gros et plus chers que des chimiques, mais on trouve jusqu ‘à 10 µF ( à 5 € quand même ! et avec un pas de 27 mm, contre une « cartouche » de 6,3 x15 mm pour un 10 µF 25 V ).

Il est possible de les souder à plat, coté cuivre si on manque de place coté composants.

les condensateurs concernés :

C201 0,47 µF 25 V
C202 0,47 µF 25 V

C213 1 µF 25 V
C214 1 µF 25 V

Voire ceux là, non prévus dans le guide.

C203 10 µF 10V
C204 10 µF 10V
C207 10 µF 10V
C208 10 µF 10V
C211 10 µF 10V
C212 10 µF 10V

et

C301 2,2 µF 25 V ( en entrée d’ampli !)
C302 2,2 µF 25 V ( en entrée d’ampli !)

SU3400_Cor_Ton_condoAchanger

Pour les remplacer par des non polarisés WIMA MKS 2 ou MKS 4 pour les plus gros.

WIMA – MKS4C051006B00JYSD – CONDENSATEUR 5% 10UF 63V
WIMAMKS4C051006B00JYSD

10-63MKS4

Fabricant:
WIMA
Code commande:
1890152
Référence fabricant:
MKS4C051006B00JYSD

Technical Data Sheet (437.87KB) EN
Technical Data Sheet (437.87KB) EN

Informations produit

CONDENSATEUR 5% 10UF 63V
Gamme de produit: WIMA – MKS4 Series
Capacité: 10µF
Tolérance de capacité: ± 5%
Type du diélectrique du condensateur: Polyester (PET)
Tension: 63V
Durée de vie à la température: 300000 heures à 40°C
Type de boîtier de condensateur: –
Bornes de condensateur: À sorties radiales
Pas: 27.5mm
Température d’utilisation min: -55°C
Température de fonctionnement max..: 100°C
Type de packaging: Unitaire
SVHC: No SVHC (20-Jun-2013)
Largeur (externe): 11mm
Longueur/hauteur: 31.5mm
Montage du condensateur: Traversant
Nombre de broches: 2
Profondeur: 21mm
Température de fonctionnement: -55°C à +100°C

Limite tensionAC-frequence des MKS4 10 µF en 63 V

MKS4

A 20 kHz, la tension alternative acceptable pour cette valeur de capa et cette tension DC est de 4 V eff

http://www.wima.com/EN/WIMA_MKS_2.pdf

Pour faciliter le repérage des points à dessouder sur le coté cuivre, j’ai fait un montage photo avec transparence du plan des pistes des cartes et de la photo coté composants ( retournée en miroir )

CartePreAmpTonerep

CarteAmp

La commande des condos est passée, ils devraient arriver demain.

Opération terminée :

Avec les nouveaux condos : ( carte préampli )

Recap_SU34001

Des Panasonic EB plus petits que ceux d’origine, avec une longue durée de vie.

Des petits Wima MKS au pas de 2,5 pour remplacer les petits chimiques et tantales jusqu ‘à 4,7 µF qui sont dans le trajet du signal. ( sauf pour les 10 µF , les MKS sont trop gros.)

Pour le filtrage des Vishay en 35 mm de diamètre 15 000 h de durée de vie à 85 °C

http://fr.farnell.com/jsp/search/productdetail.jsp?CMP=i-ddd7-00001003&sku=1166587

http://www.farnell.com/datasheets/415595.pdf

Il reste la carte de sécurité déposée et à remplacer par un modèle de ma conception ( plusieurs articles à ce sujet ).

Plus aucun crachement de potars depuis le traitement à l’huile de vaseline.

Plus de grésillement, ni de perte du son sur une voie de l’ampli.

Pour l’instant, j’écoute sur des enceintes suicides, et sur le PC. Faut voir aussi avec le rôdage des condos. Difficile de se prononcer pour l’instant, mais l’ampli a retrouvé une bonne dynamique. Le niveau de basse en sort un peu trop renforcé. On verra dans quelques jours et dans de meilleures conditions d’écoute.

La connerie à ne pas faire, bien que ce soit conseillé par certains c’était de changer quatre tantales de 1 et 2 µF et un chimique de 0,47 µF par des non polarisés !

Nous étions deux à nous lancer dans le recapage de notre SU 3400.

Même symptome après avoir mis les Wima, trop de basse. Ca conforte dans l’idée que ça vient de là.

Le copain remet des tantales, plus de problème de basse.

Je le fais à mon tour, qq jours plus tard, j’ai attendu mes condos presque une semaine .. Grrr

Changement aujourd’hui. Plus de problème de basse.

Reste plus qu’à terminer ma carte de protection des enceintes, pour l’écouter sur de meilleures enceintes..

Mise à jour du 18 avril 2014.

Alors que le SU 3400 fonctionnait très bien, d’un coup il a commencé à grésiller avec le son affaibli sur la voie de droite.

Très rapidement j’ai éliminé le problème de la source en branchant l’autre chaîne ( PM72 et B&W) sur une sortie enregistrement magnéto. Aucun problème )

Ce grésillement provient bien du SU 3400 : carte correcteur de tonalité ou carte ampli, malgré le remplacement de tous les condos chimiques.

En l’absence de musique, j’avais un faible grésillement dans les B&W, qui a disparu en commutant sur une autre entrée.

Après dîner, tout est rentré dans l’ordre, les deux voies du SU 3400 fonctionnaient normalement.

c ‘est donc une panne intermittente qui sera difficile à trouver :

Ce peut être une mauvaise soudure, ou un transistor qui déconne.

Mais depuis le début ( avant le recapage ), c’est toujours sur la voie de droite que se produisent ces grésillements.

Première étape déterminer la carte en défaut : correcteur de tonalité (préampli) ou ampli.

Les deux étant déconnectables, il suffira de brancher la source directement à l’entrée de l’ampli.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Préparation de la Révision ampli Technics SU 3400 pour ses 40 ans : Opération terminée

  1. Jean-Louis dit :

    Bravo pour ton organisation.
    Avec tout ton travail et tes conseils, j’appréhenderais moins la remise en état du mien le moment venue.

    Merci, Jean-Louis

  2. Ping : Mon ampli ! National Panasonic – Technics SU 3400 ( 1973 ) | Passion HiFi Vintage

  3. Super et merci pour l’article.

    Je vis au Japon (mais Français) et je viens de récupérer le même ampli (recup -> gratuit, c’est fou ce qu’il y a à récupérer ici !).
    Le mien était en panne : fusible secteur qui saute.
    Grace à votre site j’ai pu comprendre pourquoi il sautait alors que les mesures des transistors de sortie et de l’alim ne donnait rien d’anormal.
    J’ai refais toute les soudures (je suis éléctronicien, plus exactement réparateur TV/Hifi), deconnecté la securité, et j’ai fini par trouver (grace nottament aux schémas trouvés ici) que le problème venait de la polarisation du 1er étage de l’ampli sur une voie. Malgré mes mesures bonnes au testeur du transistor de polarisation, en fonctionnement la tension entre la base et l’emetteur étant de 1.4V, celui-ci est mort. En le bougeant pour mieux voir sa référence, il s’est avéré que l’emeteur n’était pas soudé. Je vérifie ma soudure : sisi c’est soudé !
    En fait il y a un petit tube en plastique sur 2 des pattes de chaque transistor, et la patte était COUPéE à l’interieur du tube. En 25 ans de dépannage, c’est la 1ère fois que je voit ce genre de panne !
    J’ai fait les réglages (encore grace à vous !).
    Je suis en train de le nettoyer et de le remonter. Ne reste plus qu’a l’essayer.

    Merci,
    Cordialement,
    Christophe.

  4. jacqueline73 dit :

    Bonjour Christophe.

    Merci de votre commentaire et ravie que mon modeste blog ait pu vous aider.

    La patte cassée dans le « tube » isolant, c’est vache ! C ‘est noté dans le REX , il y en a pas mal.

    Puis je trouve sympa de pouvoir s’affranchir des fuseaux horaires et d’échanger avec des gens à l’autre bout du monde.

    J’attends avec impatience un SU 3500.

    Au plaisir de vous lire, lorsque le 3400 chantera à nouveau.

    • Bonjour (bonsoir ici:)
      En fait je suis en pleine écoute et ……
      J’hallucine de la mauvaise qualité des ampli Home-cinéma récents.
      Je m’explique : J’ai ici une grande pièce que je me suis aménagée en « salon » avec vidéo-projecteur, canapé, etc. Elle est isolée du reste de la maison au dessus du magasin où je travail (avec mon beau-père – ma femme est Japonnaise) séparée de la maison par un couloir. Ce qui me permet de « faire du bruit » (nous sommes à la campagne au sud-ouest du Japon).
      Or j’ai ramené de France lorsque nous sommes venus nous installer ici mes enceintes que j’ai depuis une vingtaine d’années : des JBL 4311 que je trouve merveilleuses.
      Je me suis donc installé tranquillement et ait acheté d’occasion un ampli Home-cinema Yamaha DSP-A5 pour 50€. Il marche très bien avec mes JBL (en plus ma pièce est grande 12mx5m et sous le toit avec poutres apparentes-donc plafond en V)
      Seulement voilà : Il y a 2 jours, je récupère (toujours gratuitement) chez une cliente une paire d’enceinte sans marque énormes (160Litres) avec des diffuseurs haute pression « horns » pour les aigues. Après recherche et démontage, il s’agit d’une réplique en plus petit des A5 ou A7 de Altec-Lansing. Les tweeters sont des Altec 908-8A équipé du diffuseur 311, il y a un filtre crossover 2 voies JBL N1200 et dans le caisson un HP Ramsa (Panasonic en fait) WU-S906 pratiquement inconnu sur le net.
      Il y a en plus une autre paire de Horns plus petits sans ref avec juste écrit dessus peint à la main « Pioneer ». Il n’étaient pas cablés chez le client.
      Tout contant, je branche tout ça (j’ai branché les Pioneer en // sur les Altec car il amènent des trés hautes fréquences très sympa).
      Déception ! Ca manque cruelement de basses. J’ai beau faire la comparaison avec mes 4311, le rendement est bien + élevé (100dB contre 91dB pour les JBL)la différence est là très peu de basses en comparaison avec mes JBL.
      En cherchant sur le net, j’ai trouvé que les ALtec A5/A7 d’origine manquait de basses et que les gens pour les adapter à la Hifi modifiaient l’évent Bass-reflex. J’ai passé une journée à tout calculer, fabriquer des évents, fait les essais sur une enceinte : rien ! Toujours pas de basses (par contre le reste !!!! )
      Donc je me dit faudrait quand même que je trouve un ampli « normal » (pas Home-Cinema) pour tester.J’ai ici des vieux amplis à tube Public Adress (j’en ai 2 de 30W) mais il ne sont pas de la même marque et un est en panne.Je fouille (c’est un peu la caverne d’Ali-Baba ici le grand -père garde plein de trucs qui ne servent à rien…)
      et je tombe finalement sur le Technics qui trainait dans un coin de la boutique.

      Ouf …. tout ça pour en revenir à ma 1ère phrase : « J’hallucine de la mauvaise qualité des ampli Home-cinéma récents. »
      Ben oui, voilà ! C’est que avec le Technics ça change tout ! Les basses sont là.
      Alors ne me demandez pas d’expliquer pourquoi mes JBL se plaises sur l’autre et pas mes nouveaux HP …..?
      Désolé d’avoir été trop long…..
      La différence entre un 3400 & 3500 ? (j’vais aller regarder).

      Il en est où le vôtre (pb de grésillements) ?

      Sympa effectivement de pouvoir converser à l’autre bout du monde ici c’est plus 7h en ce moment. (Et puis pas mécontent d’avoir trouvé une Française, parce que le Japonnais !…….)

      J’ai remarqué quelques différences entre la version Française et la version Japonnaise de l’ampli (éstempillé Technics);
      – Ici pas blindage sur le préamp Phono.
      – capot en métal avec amortisseurs en caoutchouc de 1cm d’épaisseur.(je ne sais pas pour vous)
      Sinon le reste c’est bien le même (2 prises secteur derrière, 1 switched l’autre non).
      N° de serie : D30724G077

      Encore merci, à bientôt.

      PS: Auriez-vous encore sous la main les doc/schéma de cet ampli ?

      • Re-

        Bon j’ai eu un autre problème : Hier soir ~5h d’écoute sans problème (j’ai finalement enlevé les HP Pioneer car maintenant trop d’aigues), et je me suis mis un petit disc de Jazz pour m’endormir avec.
        Ce matin au reveil, ampli éteint, le fusible avait re-pété.
        En fait il y a une 2ème grosse erreur au niveau de la carte de sécu : Il ont oubliés la diode de protection du transistor commutant le relais. Comme il à dût commuter plus d’une fois (déjà 3 avec moi) il fuyait et laissait passer un courant dans le relais (9~12V suivant son humeur) donc par moment la sécu se déclenchait sans raison.

  5. jacqueline73 dit :

    Bonjour.

    Le manuel de service, avec les schémas est parti par mail.

    Possible que le transistor qui pilote le relais , ait morflé, mais dans le doute il vaudrait mieux utiliser des enceintes suicides, car les seuils de détection de la carte d’origine sont assez élevés +8 V et – 5 V.

    Ce serait aussi dommage de cramer un étage de sortie.

    Je vais terminer les tests de ma carte de sécurité, destinée à remplacer celle d’origine. Équipée de deux relais qui retombent en cas de défaut ( c’est donc l’inverse ) , elle coupe les enceintes au lieu de faire un court jus sur le transfo. Les seuils sont plus bas + ou – 500 mV, le temps de réponse plus faible, et il y a une mémoire « défaut », ainsi qu’une tempo qui laisse à l’offset le temps de se stabiliser au démarrage..

    C ‘est une double carte, qui se monte à plat avec deux entretoises, sur les trous de fixation de la carte d’origine.

  6. sergio dit :

    salut jacqueline 73 bien expliqué sur cette belle ampères Je mentionne cela
    pourquoi acheter un de ces décomposée et je suis actuellement vi recostruyendolo tous partie de la même parcelle, mais vous me aiderait beaucoup si vous avez diagramme complet et une photo de la façade de l’amplificateur pour le dos pour voir les connexions de câbles par et dans ce que je ai été l’arraché et non la partie vais vous laisser mon email afin que vous puissiez me aider et donner vie à cet ampli vous êtes très belle

    mon email est outfield82@homail.com

    et merci de mettre des informations utiles sur cet ordinateur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s